[Genève] Jérémy* sorti de prison, une victoire d’étape !



C’est une bonne, et même une excellente nouvelle : Jérémy est sorti aujourd’hui (jeudi 8 juin) de la prison de Champ-Dollon, près de Genève. Victoire d’étape, mais la lutte continue !

Ce matin avait lieu une audience entre Jérémy et la procureure Victoria de Haller. Elle a prononcé sa libération avec effet immédiat, bien que la Chambre pénale de recours ait rejetté le recours contre la prise illicite de son ADN et s’entête dans son fichage des militant.exs politiques. Malgré cela, la procureure a été forcée de reconnaître que l’enquête n’avançait pas, qu’aucun indice probant n’a été versé au dossier, et que malgré le risque de collusion qui persistait (sic) elle ne pouvait pas maintenir notre camarade plus longtemps en prison. Elle a donc été obligée, à contrecœur, de le libérer, confirmant par la même occasion que Jérémy était détenu pour l’exemple.

Jérémy peut maintenant retrouver ses proches. Nous remercions chaleureusement tous les soutiens qui se sont manifestés ces derniers mois.

La prison continue à briser des vies dedans et en dehors de ses murs, et on n’oublie pas que des centaines de personnes restent enfermées à Champ-Dollon aussi pour des motifs politiques. Mais ces motifs ne sont jamais politisés car ils concernent des personnes majoritairement pauvres, non-blanches, étrangères et/ou sans-papiers. La lutte pour la libération de Jérémy reste encore une lutte pour la critique intransigeante et l’abolition finale de toutes les prisons.

La lutte pour Jérémy reste aussi la lutte pour un mouvement écologiste fort, déterminé, et solidaire face à la répression d’Etat. L’actualité récente durant la détention de Jérémy confirme ce que nous, comme d’autres, avancions : les effets terrifiants du dérèglement climatique se font sentir aux quatre coins du globe. La planète brûle et New-York est recouverte d’un inquiétant brouillard jaune-orange. Pendant ce temps-là, Holcim réalise des bénéfices records et reçoit des certifications “Nature & économie” pour ses gravières favorisant soi-disant la biodiversité. Les autorités et milieux politiques complices continuent d’encourager les entreprises climaticides à poursuivre leurs actes de destruction, tandis que la justice préfère cibler les militant.exs qui visent justement à la protection du vivant. On pense ici aux blessé.exs de Sainte-Soline, à l’évacuation de la ZAD du Rümstadt contre Holcim à Zürich, aux récentes arrestations en France liées au sabotage d’une entreprise de Lafarge-Holcim, mais aussi en Allemagne avec Letzte Generation.

Doit-on faire confiance à la justice dans ces conditions ? La réponse est bien entendu négative et la mobilisation pour Jérémy va continuer jusqu’au procès et après, jusqu’à la clôture totale de la procédure. Jusqu’à ce que la justice comprenne qu’il est temps de d’abandonner toute volonté répressive contre le mouvement écologiste.

Comité de soutien à Jérémy

Chronologie autour de la répression contre Jérémy :

  • 17 octobre 2021 : occupation de la Zad de la Colline en Suisse contre l’extension d’une carrière d’Holcim
  • 30 mars 2021 : évacuation de la Zad de la Colline
  • 6 janvier 2022 : des incendies et sabtages de machines de chantier d’Holcim sont revendiqués
  • Juin 2022 : le Ministère public genevois émet un mandat d’arrêt contre Jérémy sur la base d’une trace ADN retrouvée sur les lieux de l’incendie-sabotage de janvier.
  • 15 mars 2023 : Jérémy est arrêté est placé en détention provisoire à Champ-Dollon pour 3 mois par la procureure Victoria de Haller.
  • 17 mars 2023 : des feux d’artifices en solidarité avec Jérémy et les autres détenu.exs sont tirés devant la taule. Plusieurs tirs de mortiers auront lieu durant la campagne pour donner de la force aux gens à l’intérieur, et briser rien qu’un peu l’isolement carcéral.
  • 8 avril 2023 : un appel à banderoles de soutien est largement relayé. On lui envoie de la force depuis la Suisse surtout, mais aussi la France, la Belgique, les Canaries, le Maroc, l’Italie, l’Equateur, la Colombie et plein d’autres endroits. Voir les visuels ici et sur insta (@free_jeremy_)
  • 13 avril 2023 : rassemblement devant le Palais de justice
  • 14 avril 2023 : La Chambre pénale de recours rejette la demande de remise en liberté et confirme la préventive jusqu’au 15 juin. Recours au Tribunal fédéral.
  • 21 avril 2023 : rassemblement de soutien devant la prison
  • 1er mai : 500 personnes dans le bloc Free Jeremy à Genève à l’appel du Comité de soutien.
  • 8 mai 2023 : une lettre ouverte à la procureure parait dans la presse et est signée par de nombreux soutien (collectifs et individuels).
  • 12 mai 2023 : le Tribunal fédéral rejette le recours contre son maintien en préventive.
  • 25 mai 2023 : des matons fouilles la cellule du J pendant qu’il est au parloir et lui volent ses carnets de notes personnels pour les transmettre à la procureur. Keuf, maton, juge, tous des batards !
  • 2 juin 2023 : manif de soutien à Genève.
  • 8 juin 2023 : Audience avec la procureure Victoria de Haller (on va tout casser chez toi), qui libère Jérémy avec effet immédiat.
  • A suivre : le procès de Jérémy.

P.-S.

Tous les articles à retrouver sur freejeremy.noblogs.org.
soutienjeremy@riseup.net
@free_jeremy_


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Prison - Enfermements

Une rencontre avec Kamel Daoudi, une émission de Mayday

Kamel Daoudi est connu pour être l’un des plus anciens assignés à résidence en France. Pour ces émissions on a pris le temps d’aller le rencontrer à Aurillac, on l’a enregistré longuement et on vous restitue son histoire Kafkaïenne en 2 segments d’une cinquantaine de minutes chacun.

Appel à rassemblement en soutien à Julien Assange

Les 20-21 février, la Haute Cour britannique examinera la recevabilité de l’ultime appel de Julian Assange au Royaume-Uni pour empêcher son extradition vers les États-Unis, où il risque jusqu’à 175 années de prison pour espionnage.

Articles de la même thématique : Pollution

C’est ainsi que nos rivières meurent…

L’affaire du Ruisseau de Fontaine-Ronde est un bon exemple des maux que subissent nos rivières, sans que quiconque ne trouve urgent d’y remédier. Un article de SOS Loue et Rivière comtoises.