Le Château de l’Angle expulsable


Quartier Libre des Lentillères

Après plusieurs mois d’occupation, les habitant·es de cette maison située sur le quartier des Lentillères ont reçu un « commandement de quitter les lieux », préalable nécéssaire à une expulsion. Appel à se montrer vigilant·es et réactif·ves en cas de tentative d’expulsion.

En l’an 2022, tout Dijon est bétonné… Tout ? Non ! Quelques espaces vivants résistent encore et toujours à l’envahisseur !

L’angle nord-est du Quartier Libre des Lentillères est cependant menacé depuis que la SPLAAD a accompli les démarches administratives nécessaires à envahir et détruire ces lieux de vie, en toute légalité…

  Les habitants du Château de l’Angle – maison d’habitation et d’activités ouverte mi-janvier 2022 et située au 2, rue Bertillon – ont en effet reçu cette semaine un « commandement de quitter les lieux », préalable nécéssaire à une expulsion.

  La SPLAAD, ce n’est pas le Super Producteur Légal d’Armes Architecturales de Destruction, mais la Société Publique Locale d’Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise – ce qui est sensiblement la même chose. Ce sont par exemple Pierre Pribetich, Thierry Falconnet, Rémi Detang, Dominique Grimpet, Nicolas Bourny ou Philippe Belleville... qui nous pourrissent la ville en nous la rendant marchande, minérale, fade et lisse.

 Depuis 12 ans, de nombreuses personnes s’organisent pour empêcher la bétonisation des 8 hectares du Quartier Libre des Lentillères. Les terres ont été remises en culture hors du système marchand, les habitats légers n’imperméabilisent pas les sols et n’ont pas besoin de spécialistes pour être entretenus, au contact d’un environnement vivant et non-domestiqué, de nouvelles sensibilités émergent... L’écologie c’est tout ça et bien plus encore. Alors quand la mairie de Dijon s’enorgueillit d’être une métropole verte, ça nous fait bien rire.

Que la ville menace d’expulser et de bétonner une partie du Quartier, par contre, ça ne nous fait pas rire du tout.

En cas d’expulsion du Château de l’Angle,
rendez-vous à la cantine juste derrière
le jour même et les suivants pour une
réoccupation immédiate !

Si tu as des infos...
sur la réservation d’un hôtel par une compagnie de CRS,
le départ de pelleteuses d’un parking d’entreprise de BTP,
ou de toute activité liée à une tentative d’expulsion...
tu peux écrire à : alerte-dijon@riseup.net
(de préférence depuis une adresse anonyme !)
Merci !
JPEG - 577.3 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Articles de la même thématique : Bétonisation

Non au méthaniseur XXL de Cerilly - Réponse à Dijon Céréales/Secalia

Le 8 octobre dernier 150 personnes s’était rassemblé à Cerilly (21) pour protester contre le chantier en cours d’un des plus gros projet de méthaniseur de France. Piqué au vif la coopérative agricole Dijon, à l’orignie du projet, réagit en justifiant le projet de manière fallacieuse. Le collectif méga-methaniseur, ni ici ni ailleurs ! répond ici point par point pour démonter les arguments de Dijon Céréale.