[Besançon] Le GEEC s’installe aux Vaîtes (Groupe des Epouvantails En Colère)

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. Une occasion de réaffirmer notre volonté de préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains.

Mardi 17 novembre 2020 / Jardins des Vaîtes

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. Une occasion de réaffirmer notre volonté de préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains.

Les Vaîtes, ce sont 34 hectares en tout menacés de destruction et de bétonnage massif pour y implanter un dit « éco-quartier » surdimensionné. Pourtant le réchauffement climatique, l’effondrement de la biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles devraient amener les pouvoirs publics à préserver ces terres arables et zones de fraîcheur en coeur de ville, à préserver les espèces animales parfois protégées qui y ont trouvé refuge, à privilégier la rénovation des bâtiments plutôt que le bétonnage de terres fertiles ! La Convention Citoyenne pour la Climat a d’ailleurs posé un certain nombre de principes dont le refus d’artificialiser de nouvelles terres tant que des friches existent et que des réhabilitations de bâtiments sont possibles, dont également le principe de réversibilité des bâtiments plutôt que la destruction/construction neuve. Il y a urgence maintenant à réinventer l’urbanisme !

Ce mardi 17 novembre donc, épouvantails et banderoles se sont multipliés le long du tram en bordure des jardins populaires à défendre, et des cagettes de légumes cultivés aux Vaîtes ont été offertes aux promeneur·ses. L’association souhaitait en effet mettre l’accent en ce jour sur la préservation des terres cultivées - jardins ou exploitation maraîchère - des Vaîtes. Merci à XR/Extinction Rebellion et à la Confédération Paysanne qui sont venus apporter leur contribution (épouvantails et banderoles) à cette journée d’action !

Pour en savoir plus : lien vers notre page facebook qui a relayé l’action toute la journée, et lien vers des photographies

L’association Les Jardins des Vaîtes.

PS : les épouvantails du GEEC tiennent à faire savoir que même s’ils ont été installés par l’association Les Jardins des Vaîtes, ils ne sont pas des hommes de paille et rendront en décembre un rapport indépendant sur la fréquentation des oiseaux de jardin !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

Appel contre la réintoxication du monde II

Après la vague d’actions du 17 juin initiées depuis Notre-Dame-des-Landes, une seconde devait avoir lieu le 17 novembre, elle est reportée au 17 du mois qui succèdera au confinement.

Articles de la même thématique : Étalement urbain

Entendez-vous le cri des terres ?

Une invitation à former une coalition autour de la défense des terres menacées par la bétonisation à Dijon et alentours.
Parce que nous en avons assez de l’urbanisme capitaliste et de ses ravages, rejoignons-nous le dimanche 1er mars dès 15h30, à la Grange Rose des Lentillères pour mettre en commun notre détermination, notre créativité, notre amour et notre rage à défendre les terres.