[Besançon] Le GEEC s’installe aux Vaîtes (Groupe des Epouvantails En Colère)


Doubs

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. Une occasion de réaffirmer notre volonté de préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains.

Mardi 17 novembre 2020 / Jardins des Vaîtes

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. Une occasion de réaffirmer notre volonté de préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains.

Les Vaîtes, ce sont 34 hectares en tout menacés de destruction et de bétonnage massif pour y implanter un dit « éco-quartier » surdimensionné. Pourtant le réchauffement climatique, l’effondrement de la biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles devraient amener les pouvoirs publics à préserver ces terres arables et zones de fraîcheur en coeur de ville, à préserver les espèces animales parfois protégées qui y ont trouvé refuge, à privilégier la rénovation des bâtiments plutôt que le bétonnage de terres fertiles ! La Convention Citoyenne pour la Climat a d’ailleurs posé un certain nombre de principes dont le refus d’artificialiser de nouvelles terres tant que des friches existent et que des réhabilitations de bâtiments sont possibles, dont également le principe de réversibilité des bâtiments plutôt que la destruction/construction neuve. Il y a urgence maintenant à réinventer l’urbanisme !

Ce mardi 17 novembre donc, épouvantails et banderoles se sont multipliés le long du tram en bordure des jardins populaires à défendre, et des cagettes de légumes cultivés aux Vaîtes ont été offertes aux promeneur·ses. L’association souhaitait en effet mettre l’accent en ce jour sur la préservation des terres cultivées - jardins ou exploitation maraîchère - des Vaîtes. Merci à XR/Extinction Rebellion et à la Confédération Paysanne qui sont venus apporter leur contribution (épouvantails et banderoles) à cette journée d’action !

Pour en savoir plus : lien vers notre page facebook qui a relayé l’action toute la journée, et lien vers des photographies

L’association Les Jardins des Vaîtes.

PS : les épouvantails du GEEC tiennent à faire savoir que même s’ils ont été installés par l’association Les Jardins des Vaîtes, ils ne sont pas des hommes de paille et rendront en décembre un rapport indépendant sur la fréquentation des oiseaux de jardin !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Besançon] Tous au tribunal pour Claire !

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.

La ZAP de Pertuis prépare son grand charivari

Dans la continuité des Soulèvemets de la Terre, la Zone À Patates, Zone à Défendre, lieu de résistance au projet d’artificialisation de 86 hectares en plaine de Durance à Pertuis.

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !

Articles de la même thématique : Bétonisation

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Qui sème le béton aura la dalle

Samedi 7 mai, une banderole a été déployée sur la grue du chantier immobilier Garden State, avenue de Langres à Dijon.