Les Hiboux de Bure ont pique-niqué dans le Bois Lejuc

Ce lundi, quelques hiboux ont décidés d’aller picniquer dans la forêt du « bois Lejuc »...

[Ce lundi] quelques hiboux ont décidés d’aller picniquer dans la forêt du « bois Lejuc ». Donc un certain nombre se sont envolés dans la forêt pour trouver un bon endroit pour faire ça.

Après le picnic et une petite sieste, les hiboux ont décidés de rentrer, en passant par « vigie sud ». Apparemment les deux gendarmes qui étaient stationnés à cet endroit ont été un peu surpris.

Donc les hiboux ont décidés de couper un pneu de la pelleteuse qui était là, et aussi de piller l’intérieur. Quelque chose à heurté le fourgon de la gendarmerie et les hiboux se sont envolés ailleurs.

Picnic ! Picnic ! Picnic !



Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Résumé d’un arpentage de « Rage de Camp »

L’arpentage est une méthode de lecture collective issue de la culture ouvrière. À la Zad du Carnet, nous avons arpenté ce 30 octobre le livre « Rage de Camp » qui fait un retour d’expérience sur l’organisation d’un campement autogéré, anticapitaliste et anti-autoritaire. Un livre utile pour celleux qui veulent s’organiser sur une Zad !

[Besançon] Le GEEC s’installe aux Vaîtes (Groupe des Epouvantails En Colère)

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. Une occasion de réaffirmer notre volonté de préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains.