Les voeux du président - version traduite

Les vœux du Président des riches étaient prononcés en novlangue néolibérale... des interprètes ont décidé de mettre la pensée complexe et subtile du Président à la portée de tou·te·s et ont ainsi traduit quelques éléments de langage de son discours.

« apaiser » = embraser

« un projet de justice et de progrès social » = un projet d’injustice et de régression sociale

« Je ne céderai rien au pessimisme ou à l’immobilisme » = Je ne céderai rien à la détermination des grévistes ou aux manifestations. (ndlr : une autre traduction est possible : Je ne céderai rien à l’enthousiasme de la lutte ou aux actions de blocage)

« les peurs, les angoisses » = la colère sociale, le soulèvement

« craintes et oppositions » = révolte et grève générale

« Avec le Grand Débat [...] nous avons su instaurer un dialogue respectueux et républicain » = Avec le Grand Débat nous avons su instaurer un monologue condescendant et monarchique

« Ma seule boussole est et sera l’intérêt de notre pays » = Ma seule boussole est et sera l’intérêt du Capital, de Blackrock, l’oligarchie financière, des actionnaires, du patronat...



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique française

Loi « Séparatisme » : les associations dans le viseur

Véritable fourre-tout répressif, la loi « confortant les principes de la République » s’en prend particulièrement au secteur associatif. Entre chantage aux subventions et possibilité accrue de dissolution des associations frondeuses, ce texte est une arme de musellement massif. Décryptage.

Interview au JDD de Sarah El Haïry : l’expression d’un pouvoir autoritaire

La semaine dernière dans le Journal du Dimanche, la secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Engagement s’en est pris à deux associations d’éducation populaire. En cause ? Un débat entre la secrétaire d’État et des jeunes où ces derniers se sont montrés un peu trop indociles sur les questions de discriminations. Communiqué de Solidaires Jeunesse et Sports, en soutien à l’association et à la fédération visées !