[En images] « Manifesteve » contre les violences policières



Ce samedi, plusieurs centaines de personnes ont manifesté en musique pour rendre hommage à Steve Maia Caniço, un jeune homme décédé à cause d’une intervention policière pendant une free party il y a maintenant 2 ans.

« Ce weekend nous étions dans la rue de Dijon pour rendre hommage à Steve Maia Caniço tué par la répression à la fête de la musique à Nantes en 2019.
2 ans après, un free party en hommage à Steve commençait en Bretagne et dès le début des violences policières, plusieurs blessés, un jeune homme de 20 ans à perdu sa main....
Notre motivation n’est que plus grande après les images et témoignages que l’on as eu dans la nuit de vendredi à samedi.
Nous commençons donc à défiler sans nous douter un instant de l’après midi terrible qui attends nos camarades, nos ami.es à Redon.
Comment peut on s’attendre à voir des dizaines de gendarmes venir détruires des ampli à coup de hache, des contrôleurs à coup de masse, à renverser des murs de sons ...
Nous n’oublierons pas ces actes et nous pardonnerons jamais ce que si c’est passé ce week-end à Redon. »
(Texte initialement publié sur la page facebook du collectif Conscience Nocturne)

Une main arrachée pour avoir voulu danser

Encore une fois, les autorités ont choisi la violence en lieu et place de dialogue. Des pluies de lacrymos et de grenades se sont abattues sur une foule qui ne désirait que faire la fête. De nombreux blessés sont à déplorer. Un jeune homme a eu la main arrachée, ce n’est malheureusement pas la première fois. Tout cela pour avoir voulu danser...

A lire sur expansive.info
JPEG - 703.6 ko
JPEG - 570.1 ko
JPEG - 590.8 ko
JPEG - 722.9 ko
JPEG - 459.1 ko
JPEG - 885.1 ko
JPEG - 724.2 ko
JPEG - 635.6 ko
JPEG - 437.4 ko
JPEG - 238.1 ko
JPEG - 717.3 ko
JPEG - 663.9 ko
JPEG - 566.6 ko
JPEG - 618.2 ko
JPEG - 940.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Police

S2 E17 - Abolir la police 1/2

Toutes les deux semaines, l’Actu des Oublié.e.s s’intéresse aux luttes populaires dans le monde. Cette semaine, nous explorons le concept d’abolition de la police ; la semaine prochaine, nous évoquerons les expérimentations concrètes.

Le Conseil d’État sauve la reconnaissance faciale du fichier TAJ

"Le 26 avril 2022, le Conseil d’État a rejeté nos critiques contre l’utilisation massive de la reconnaissance faciale par la police dans le TAJ traitement des antécédents judiciaires »). Il s’agit d’une défaite cinglante, qui affirme encore davantage le Conseil d’État dans son rôle de défenseur de la surveillance de masse, sans plus aucune considération pour le respect des droits des personnes. Nous avons l’habitude de perdre et de ne pas nous résigner : trouvons dans cette défaite les futures pistes de notre lutte."

Articles de la même thématique : Violences policières

[Cycle des 9] Vivre sans police

Quatrième discussion du cycle des 9. À partir de l’expèrience des mouvements abolitionnistes américains on réfléchira à ce qu’implique de se passer de la police, et à comment tendre vers son abolition.
Attention la date de cette discussion a été décalée du 26 janvier au 2 février.