Manque d’effectifs dans les écoles dijonnaises : en grève le 5 octobre !



Communiqué de la CGT et FO Côte d’Or

Préavis de grève spécifique ’’agent-e-s des écoles (Agent-es techniques, ATSEM, Adjoints d’animation, Adjoint administratif...)’’ des syndicats CGT et FO pour la journée du mardi 5 octobre. Celui-ci est en lien avec cette rentrée scolaire catastrophique !!! En effet, le manque d’effectifs est criant avec un impact considérable sur la santé physique et mentale de nos collègues.

D’après les propos tenus le 27 septembre 2021, lors du Conseil municipal, Monsieur l’adjoint à l’Education, restauration scolaire bio et locale : ’’La Ville de Dijon attribue des moyens importants aux écoles dont des crédits de fonctionnement, la mise à disposition d’équipes pluridisciplinaires qualifiées au service des enfants et des moyens importants dans le cadre du protocole sanitaire dans les écoles....’’

Les déclarations de l’élu sont à des années lumière de la réalité du terrain. Il ne suffit pas de flatter l’électorat au détriment des collègues.

Ce préavis n’occulte pas les autres agent-e-s qui rencontrent eux aussi des difficultés dans leurs services respectifs.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

  • Le 5 octobre 2021 à 08:33, par Annie

    Nous en pouvons plus sollicités toute la journée aupres des instits qui disent ne pas pouvoir tenir les classes tout seul ,nous sommes cassés fatigués et pas reconnus comme une aide considérable et importante .Nous n avons plus de pouvoir d achat ,la fin du mois n est pas bouclé , nous sommes a découvert Nos salaires ont été gelés depuis des années et le coût de la vie ne cesse d augmenter.Nous menons une mission importante auprès des enfants et de leur famille.Nous devons avoir un representant du service territoriale qui puisse nous representer et defendre nos droits dans le gouvernement .

  • Le 5 octobre 2021 à 08:12, par Annie Duspaquier

    Le travail d atsem n est toujours pas valorisé. Nous sommes traités comme de main d oeuvre et pas consulter.Notre travail à changé nous sommes de plus plus au côté des instits qui disent ne pas pouvoir y arriver tout seul et pourtant n avons pas pour autant une augmentation de salaire . Tous compte énormément sur nous nous avons une surcharge de travail dans notre journée de plus de 9h .Seul l amour de notre métier et notre dévouement aupres des enfants nous font tenir le coup .Alors nous demandons le retour à notre 13 mois ,pas de journée de carence pour les arrêts maladies et augmentation des salaires trop longtemps gelée.

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Articles de la même thématique : École primaire

Non à la fermeture de l’école des Marmuzots !

La mairie de Dijon prévoit de détruire l’école des Marmuzots et de regrouper les enfants dans un mégapole au sein de l’école Victor Hugo. Un projet qui entasse les enfants pour laisser libre cours à la bétonisation de la ville.