Marche pour le climat à Paris : appel pour un cortège politique et radical !

Facebook a honteusement supprimé l’événement « justice verte, gilets jaunes », qui avait déjà suscité l’engouement de plus de 5000 personnes. Ce qui distingue l’écologie politique du capitalisme vert c’est qu’elle suscite des réactions du pouvoir en place.

article repris sur ParisLutteInfos

Ce 8 décembre, nous marcherons ensemble, uni-e-s, nous porterons des combinaisons blanches pour faire masse et en symbole de l’action pour le climat.Certain-e-s d’entre nous porterons des gilets jaunes, d’autres des k-ways noirs : nous partageons les mêmes colères. Parce que nous célébrons la (bio)diversité, nous viendrons avec nos masques de chouettes, de hiboux, chapeaux de sorcières et feuillages pour nous couvrir, pour supporter le froid et les caméras.

Le 8 décembre, des citoyen-ne-s du monde entier marcheront pour le climat.

Nous marcherons pour le climat, mais aussi contre ses ennemi-e-s politiques.

Nous désignerons des coupables. Nous scanderons leurs noms, nous afficherons leurs logos. Pour un cortège politique et radical, ciblons les vrais pollueurs. Parce que marcher pour le climat, c’est surtout marcher contre celles et ceux qui contribuent inlassablement à le mettre en péril, au mépris des plus vulnérables, du monde vivant et des générations futures.

Nous marcherons,

• contre les multinationales qui détruisent les vies, les habitats et les écosystèmes en toute impunité, surtout en dehors de nos frontières européennes,
• contre les banques qui financent ce système extractiviste,
• contre les armées qui le défendent,
• contre nos dirigeant-e-s qui n’ont pas mieux à faire qu’à nous diviser, à coups de taxes injustes, de mépris social et de cadeaux aux plus riches,
• contre tous-te-s celles et ceux qui veulent nous faire croire que trier ses déchets nous sortira de « l’affaire » et qui dressent un écran de fumée « solutions » largement insuffisantes pour ne pas se remettre en question.

Bien sûr, dénoncer et nommer ne suffit pas, et nous ne le savons que trop bien. Il faudra bloquer, il faudra désobéir et nous sommes prêt-e-s à le faire.

Nous avons des allié-e-s et souhaitons les soutenir : les peuples autochtones qui opposent leurs corps aux méga-projets pour défendre leurs terres, les zadistes et ruraux, les gilets jaunes dont nous partageons les colères, les squateu.rs.ses et tou-te-s les autres qui crient avec hargne leur volonté de voir ce monde s’effondrer et tentent de construire leurs rêves.

Nous ne nous laisserons plus diviser

Si le changement climatique est avant tout le produit des pays dits développés, ses effets touchent d’abord les pays du Sud. En dehors de nos frontières, des populations déjà précarisées sont les premières victimes de la désertification des sols, la montée des eaux et autres désastres environnementaux dus à la lancée écocide des plus aisés.

A l’intérieur de nos frontières, nous faisons également le constat de la débâcle sociale en cours, et de l’intolérable montée des inégalités. Aujourd’hui, nous ne croyons plus aux mensonges d’un capitalisme vert qui fonctionne aux LED, et qui fait porter ses défaillances sur les plus démuni-e-s.

L’heure est trop grave, les enjeux trop grands, nos ennemi-e-s trop fort-e-s. Notre lutte est collective, et elle ne se contentera plus de petits gestes écocitoyens à la simple échelle individuelle.

Le changement climatique est le résultat d’un système raciste, colonialiste, patriarcal : notre écologie doit être décoloniale, féministe et anticapitaliste.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Apartheid social

Des enfants qui apprennent sans école.

Des enfants qui apprennent sans école cela nous paraît fou-dingue, nous avons peine à l’imaginer. Aurions-nous oublié que l’être humain est une bestiole extraordinaire conçue physiologiquement et biologiquement pour apprendre perpétuellement ? Et/ou peut être que l’enfant est un être humain...

[Brochures] Pour Zyed, Bouna, Rémi et les autres : ni oubli ni pardon !

Super-bulletin n°45 d’infokiosques.net (novembre 2020).
« Parce que pour tous les assassinats policiers, il n’y aura ni oubli ni pardon, parce que les luttes passées peuvent inspirer les luttes présentes et à venir, nous avons publié récemment sur infokiosques.net deux »vieilles« brochures revenant sur la révolte incendiaire d’octobre-décembre 2005. »

Articles de la même thématique : Réchauffement climatique

Au Carnet, nous nous mobilisons aussi contre le mensonge de la transition écologique !

Nous inscrivons notre lutte au Carnet dans celle contre le capitalisme vert, car nous ne croyons pas à une transition qui refuse de remettre en cause les dominations qui structurent nos sociétés. Ici, nous essayons de construire une forme d’autonomie et pour nous, construire l’autonomie passe par la réappropriation de notre façon de penser le monde que nous habitons, loin de l’écologie productiviste qu’on nous impose.

Relance du ferroviaire : malgré les annonces, la casse se poursuit...

À la gare de triage de Gevrey-Chambertin la SNCF Réseau prévoit de modifier le type de rail sur une partie des lignes. La CGT Cheminots de Dijon dénonce un démantèlement des capacités de fret, qui va contre les engagements à maintenir les installations, et contre les aspirations légitimes à plus de développement durable.

[Dole] Marchons sur les aéroports !

Un appel d’Alternatiba et ANV Cop 21 Besançon à marcher sur l’aéroport de Dole-Tavaux le samedi 3 octobre pour dénoncer les « subventions climaticides » et exiger la reconversion du secteur aérien.