Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Afforestation au bord de la Lino



Le dimanche 14 avril, une quarantaine de citoyens ont répondu présent à l’invitation de l’association Forestiers du Monde afin de planter 550 arbres et arbustes composés de 51 espèces sur un délaissé routier. Une action concrète et locale pour limiter le dérèglement climatique et favoriser la biodiversité. Un article provenant du site Dijon-écolo.

Forestiers du Monde : " Dès 1970, des scientifiques publiaient des études alertant l’opinion publique sur les risques qu’engendrait notre consommation sur le climat. La température moyenne de la Terre ne cesse d’augmenter depuis la révolution industrielle et nous pourrions nous diriger vers un futur sous +7 °C en moyenne d’ici 2100, ce qui serait fatal pour l’Homme et une grande partie des espèces sur notre planète.
Lesforêts sont garantes localement d’un climat plus clément, d’un habitat pour la faune, et de l’absorption du dioxyde de carbone (CO²), principal gaz à effet de serre responsable de cette hausse de la température moyenne de la Terre.

Aujourd’hui, simplement en plantant des arbres d’essences autochtones, nous pouvons agir pour nous sauver, car ce ne sont pas que nos enfants qui vivront ces crises climatiques majeurs, nous les vivrons avant ou avec eux.
L’Union Européenne lance le Pacte Vert (Green Deal) et entend promouvoir l’accroissement des surfaces forestières et la biodiversité dans les zones urbaines. En France, l’Assemblée Nationale s’est saisie de cette question environnementale majeure. Le député Madame Anne-Laure CATTELOT a rendu en juillet 2020 son rapport sur la forêt et la filière bois, rapport au sein duquel elle préconise de mobiliser tous les acteurs de la Société Civile et les citoyens pour développer des initiatives en faveur de l’arbre en ville et la végétalisation urbaine.

En mars 2021, l’ONGE Forestiers du Monde® avait organisé la première afforestation biodiverse citoyenne bénévole d’un délaissé routier. Au regard de l’intérêt manifesté par les participants et la pertinence de planter arbres et arbustes sur des terrains dont la gestion écologique se limite à la fauche régulière systématique, Forestiers du Monde® avait pris l’engagement de réitérer l’opération. Cela nous aura pris plusieurs mois mais nous y sommes ! Engagement tenu !

La Direction Interdépartementale des Routes Centre Est (DIRCE) en 2023 puis Dijon Métropole en 2024 ont répondu favorablement à la proposition de l’ONGE Forestiers du Monde® d’engager à titre expérimental l’afforestation biodiverse citoyenne d’un second délaissé routier de la rocade de Dijon.
Ainsi, dimanche 14 avril 2024, 555 plants d’arbres et d’arbustes de 51 espèces de nos régions au nombre desquelles des chênes, des érables, des bouleaux (...) mais aussi des espèces comme les fruitiers sauvages (pommiers sauvages, poiriers sauvages ou pruniers sauvages, néflier,…) ont été plantés.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Réchauffement climatique

Greenwashing de la centrale biomasse de Dijon

A Dijon, 4e ville la plus verte de France, les réseaux de chaleur biomasse « bas carbone » sont censés décarboner la chaleur, avec par exemple la centrale biomasse de Dalkia , la chaufferie des Péjoces. Cependant, de très nombreux éléments scientifiques démontrent que cette neutralité carbone du bois énergie est erronée et que la combustion du bois accélère de façon massive le changement climatique, contrairement au stock de carbone dans les forêts, dans le bois matériau et dans le biochar qui améliore les sols agricoles. Il est donc urgent de s’attaquer au greenwashing des réseaux de chaleur biomasse de Dijon.

Articles de la même thématique : Biodiversité

[Jura] La forêt gronde : demandez le programme !

Le photovoltaïque, c’est sur nos toits, pas dans nos bois ! La lutte de Loulle et Mont-Sur-Monnet (Jura) a déjà réussi à réduire le projet de 122 hectares de forêts anciennes rasées à 49 ha, mais c’est encore 49 ha de trop !

Plus de PUB et de REBS !

Plantation Rebellion ne veut plus de PUB ni de REBS ! Ou comment atteindre l’objectif des 100 000 arbres sur la métropole dijonnaise gratuitement en 5 ans.

Soirée sur les semences

Soirée conviviale sur les semences ! Rencontre avec les associations Graine de Noé, La Graine et le potager, Du vert dans la ville & Conférence gesticulée de Stéphanie Felix : La graine, le concombre et le Monopoly.