[Montbard] Mobilisation chez Valti



Lundi 3 octobre, à l’appel de la CGT, les salarié·es de Valti à Montbard se sont mobilisé·es face au risque de licenciement, après le rachat de leur entreprise par un fonds de pension.

Déclaration CGT le 3 octobre 2022

Pour la pérennité du site industriel VALTI à Montbard et ses 180 emplois la CGT à des propositions !

La CGT porte depuis des années des projets de reconquête industrielle, qui demandent un nouveau mode de développement économique et social, en rupture avec la financiarisation de l’économie et en réponse à la satisfaction des besoins et des exigences environnementales.
Malgré la reprise économique, nous sommes toujours confrontés en France à des restructurations et des délocalisations d’entreprises, entrainant des suppressions massives d’emploi, des pertes de savoir-faire et de souveraineté nationale.
En BFC, 1re région industrielle de France, alors que l’on vient de perdre 20 % de nos emplois industriels au cours de ces 10 dernières années, dans le même temps, les entreprises ont bénéficié de milliards d’€ de fonds publics sans aucune contrepartie sociale.
Force est de constater qu’aujourd’hui, ces entreprises dégagent des profits records tout en continuant de restructurer, licencier et fermer les entreprises.
L’entreprise VALTI, Ex VALLOUREC n’échappe pas à ces politiques, puisqu’elle vient d’être revendue au fonds de pension allemand MUTARES.
A peine arrivé, il ne cache pas ses intentions en déclarant devant les élus du CSE que son objectif est de remettre l’entreprise à flot et la revendre.
Dans ces conditions, comment les salariés peuvent ils continuer de travailler sans perspective d’emploi et d’avenir industriel ?
Pour la CGT, VALTI qui détient 25% du marché européen des roulements est une entreprise viable et fiable.
Riche de ses savoir-faire, d’un parc de machines performant et de sa position sur le marché, l’entreprise VALTI doit être pérennisée, revalorisée et développée à Montbard.
La mise en œuvre d’une politique industrielle ne peut pas se résumer à un exercice de communication, sans propositions concrètes.
Nous attendons d’un repreneur qu’il nous donne des garanties sur les moyens financiers qu’il va engager et les investissements qui seront réalisés à court et moyen terme pour assurer la pérennité du site industriel et ses 180 emplois.

La CGT demande :
1. Quels seront les moyens mis en œuvre pour valoriser et développer la ligne de fabrication des tubes pour le secteur automobile, qui représente 70 % du CA ?
2. Concernant le marché mécanique qui représente 30 % du CA, quel est le projet industriel de développement prévu pour rentabiliser le four destiné à des productions de haute valeur ajoutée ?
3. Quelles seront les études de marchés réalisées pour permettre la diversification du portefeuille client dans l’automobile et la mécanique ?
4. Quels seront les investissements prévus à court et moyen terme permettant la diversification des productions en lien avec les évolutions technologiques et les besoins sociétaux ?
La CGT propose :
De travailler à la conception et la réalisation de produits innovants intégrés dans un projet industriel garantissant l’avenir du site de Montbard et ses 180 emplois en prenant en compte les propositions suivantes :
1. Investir dans la ligne de fabrication des tubes acier pour qu’elle devienne performante.
2. Créer un atelier de découpage des tubes acier pour revaloriser les fabrications et développer l’emploi.
3. Elargir le portefeuille client dans le secteur de l’automobile et de la mécanique.
4. Créer un service recherche et développement pour investir dans la diversification de productions en réponse à des marchés d’avenir.
5. Investir dans un plan de formation professionnelle pour élever les compétences des salariés dans le cadre de l’évolution des nouvelles technologies et de la diversification de nouvelles fabrications.
La CGT se mobilise !
Nul doute que ces propositions CGT devront être portées et soutenues par l’ensemble des salariés et prises en compte par MUTARES et les pouvoirs publics pour garantir l’avenir industriel du site à Montbard et ses 180 emplois.
D’ores et déjà la CGT appelle tous les salariés et la population de Montbard à se mobiliser pour défendre son industrie, ses emplois et l’avenir de son territoire.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Appel à la grève jeudi 24 novembre devant la clinique Bénigne Joly à Talant

Lutte pour l’augmentation des salaires, des effectifs, des moyens materiels.
Pour assurer la mission de service public, la qualité et la sécurité des soins.
Pour que cesse la dégradation des conditions de travail des salarié/es.
Rassemblement devant la Clinique Bénigne Joly de Talant jeudi 24 novembre de 7h à 13h.