Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Sciences Po Dijon occupé : les étudiant-e-s contre l’extrême-droite !



Les étudiant-e-s de Sciences Po se mobilisent cette nuit, et au-delà, pour réaffirmer la nécessité d’un positionnement antifasciste ferme et inconditionnel. Remettre en question collectivement le discours officiel semble essentiel dans une période électorale où les enjeux climatiques et sociaux sont les grands remplacés du débat. Luttons ensemble pour un avenir meilleur !

Communiqué de presse
Mercredi 20 avril 2022,
Campus de Sciences Po à Dijon,

Nous, étudiant-e-s de Sciences Po Paris à Dijon, occupons notre campus ce soir dans le cadre de l’entre-deux-tours et du débat entre E. MACRON et M. LE PEN.

Notre action s’inscrit dans la continuité des mobilisations sur les autres campus de SciencesPo, à l’ENS, à La Sorbonne et sur d’autres universités et lycées dans tout le pays. Partout en France, les étudiant-e-s et lycéen-ne-s se rassemblent pour politiser ce qui semble évincé de ce second tour et nous y prenons part. Nous réaffirmons notre refus d’un second tour dans lequel l’écologie, le féminisme, les inégalités de classes, les violences policières et le racisme seront mis au second plan au profit d’un pseudo enjeu “identitaire” et d’un débat malsain.

Notre mobilisation entend dénoncer farouchement la présence de l’extrême-droite qui s’impose encore et toujours.
Alors que ce soir, les deux candidat-e-s sont invité à débattre, nous appelons l’ensemble des étudiant-e-s à s’emparer des derniers jours avant les élections pour faire entendre les revendications écologiques et sociales. Ce soir, collectivement, nous écouterons les deux prétendant-e-s, sans conviction ni aucune joie. Et nous prendrons la nuit entière pour débattre ensemble de notre futur, de nos mobilisations.

Nous tenons à préciser qu’aucune dégradation ne sera constatée et que l’occupation se déroulera pacifiquement.

Les étudiant-e-s de Sciences Po campus de Dijon réuni-e-s en Assemblée Générale



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique française

Conflit de classes inversé, l’épine dans le pied des luttes sociales

Hiver 2023, mouvement social contre la réforme des retraites. Fonctionnaires, salarié·e·s d’entreprises publiques, étudiant·e·s sont en grève et dans la rue. Caissier·ères, ouvrier·ères du bâtiment, femmes de ménage, livreurs deliveroo et autres salarié·e·s de la « deuxième ligne » sont au taf. Les classes moyennes peuvent-elles faire seules la révolution ?

Articles de la même thématique : Occupation

Programme perpétuel des Lentillères

Envie d’arreter le capitalisme ? De faire du pain ? Ou d’en apprendre plus sur les zappatistes, de faire du maraîchage, d’écouter un bon concert de punk, de réparer ton vélo, d’apprendre à conduire dans une auto-école buissonière ? Voici toutes les activités rejoignables du quartier libre des Lentillères ! Dans ce programme perpetuel de l’année 2024, les collectifs du quartier t’expliquent comment et pourquoi les rejoindre.. à toi de jouer !

Présentation et discussion autour du livre « Casa Encantada »

Salut ! Le Quartier des Lentillères vous invite à venir à la présentation et discussion autour du livre « Casa Encantada » le 10 avril à partir de 18h30 au Snack Friche suivie d’un repas à prix libre.
+ Projection du film « Corre de Marmita » (10 min) sur les distributions alimentaires autogérées pendant la pandémie à Belo Horizonte (Brésil).

Faire front contre la pauvreté est une urgence féministe mondiale

En Géorgie, des mobilisations contre les expulsions des familles victimes de taux rapaces pratiqués par les banques font face à de violentes répressions policières. Nous relayons l’appel des camardes pour l’arrêt immédiat des expulsions et la libération des militants ainsi que l’abandon des charges et amendes qui pèsent sur eux. Ici comme ailleurs, on lutte pour le logement ! Communiqué de solidarité.