Une cinquantaine de personnes rassemblées contre la répression policière



Mardi 21 mars, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant le commissariat de la place Suquet pour dénoncer l’arrestation d’un militant syndical étudiant lors de la manifestation de la veille, et plus généralement les attaques contre la liberté de manifester.

Communiqué UNEF, AUBE, Solidaires Étudiant·es, FEBIA, FSU , CGT du 21 mars 2023 :

L’ensemble des organisations du mouvement social dénonce l’arrestation d’Alinoe Gentaz, militant syndical étudiant et élu au sein de la composante de Sciences Humaines et Sociales de l’université de Bourgogne, qui manifestait contre la réforme des retraites, ce lundi 20 mars à Dijon.

Cette arrestation est arbitraire et intervient dans un cadre où les forces de l’ordre ont provoqué les violences. Il s’agit d’une attaque directe contre la liberté de manifester et une tentative d’intimidation de la part de la police contre la jeunesse.

Nous exigeons la fin de la répression de la jeunesse, mais aussi celle du mouvement social.

Nous demandons solennellement la libération immédiate d’Alinoe Gentaz.

Nous appelons à un rassemblement place Suquet ce mardi 21 mars à 18h jusqu’à la sortie de garde à vue de notre camarade.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

Articles de la même thématique : Police