Mixité choisie / non-mixité

  • Organisations féministes, LGBTI, syndicales, nous soutenons tous les modes de lutte antiraciste

    « La non-mixité est un acquis du mouvement social depuis le XIXe siècle, défendons-la pour toutes et tous ! » Un ensemble d’organisations féministes, LGBTI et syndicales demande le retrait de l’amendement sur les réunions en non-mixité racisée et de la loi « séparatisme ». La non-mixité est une pratique historique qui a permis de nombreuses avancées, et dans un contexte d’offensive raciste, « il est primordial de nous ranger aux côtés des organisations antiracistes », ajoutent-elles.

  • Journée d’auto-media féministe aux Tanneries

    Samedi 24 octobre aux Tanneries : une journée en mixité choisie sans homme cis* pour se former aux outils de l’information : élaboration d’articles, écriture de tracts, réalisation de podcasts...

  • La Moutarde Nous Monte Au Nez, le podcast féministe qui vous fait (re)vivre le weekend du 8 mars

    La Moutarde Nous Monte Au Nez, c’est un groupe de féministes de Dijon, qui ont décidé de mettre en avant les actions locales et féministes du coin. Pendant une soirée et une après-midi les 7 et 8 mars 2020, iels ont arpenté les rues de Dijon et la place Darcy pour aller à la chasse aux sons et aux mots, les mots des dijon·naise·s et des personnes qui se sont déplacées des communes aux alentours.

  • [Tanneries / Mars 2020] Allumer la flamme féministe

    Après s’être plongé dans le mouvement punk et féministe des « riot grrrls » la semaine passée, le programme de mars apparaît sous la bannière féministe avec des concerts, des soirées, des discussions, des ateliers, des manifs, des actions...

  • La mixité choisie et sa légitimité

    Suite aux divers commentaires et messages adressés au groupe la Mistoufle FA concernant des événements organisés à destination d’un public sans hommes cisgenres, la Mistoufle FA rappelle son engagement à l’existence d’un groupe non mixte au sein de son organisation et vouloir porter un discours féministe.

  • Dijon Badass, le collectif informel de collage à Dijon

    Depuis quelques temps, on peut observer fleurir des messages féministes sur les murs des grandes villes telles que Marseille, Paris, Bordeaux, Lyon, Grenoble, ainsi qu’en Suisse et en Belgique... Dijon rejoint le mouvement.

  • Week-end en mixité choisie à Bure : Tremble dans le jour

    Le week-end du 21-22 septembre avait lieu une marche en mixité-choisie (c’est à dire sans hommes cis-genre*) contre l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, dans la Meuse. Récit de cette initiative inédite.