À Uchon (71), une forêt menacée par l’exploitation industrielle

Il existe une sérieuse menace de coupe à blanc d’une forêt remarquable (la forêt de la Ravière) située sur le massif d’Uchon dans le Morvan. Cette coupe concernerait 10% du territoire de la commune d’Uchon et porterait gravement atteinte à ce site d’exception.

Sauvegardons le massif d’Uchon

En décembre 2018 l’association « Sauvegarde du Massif d’Uchon » a eu connaissance du projet de vente du bois de « La Ravière », 106 ha de feuillus d’un seul tenant représentant 10 % de la superficie de la commune d’Uchon.

Nous sommes très inquiets du risque de coupe à blanc suivi d’une plantation de résineux en monoculture ce qui est systématiquement effectué ces dernières années sur le massif d’Uchon et dans le Morvan. En écho à notre préoccupation, une réunion publique s’est tenue à Uchon le 17 décembre 2018 en présence d’une cinquantaine de personnes. Les citoyens, les associations et les élus dont les maires des communes voisines directement présents ou représentés ont fait part de leur inquiétude quant au devenir de cette forêt.

En effet cette forêt remarquable par son histoire, représente un enjeu fondamental sur le plan de la biodiversité comme du paysage pour la commune et bien au-delà.

Il nous parait essentiel de conserver cette forêt ancienne hébergeant des habitats naturels forestiers. Il y niche notamment des espèces d’oiseaux menacées dont le biotope doit être sauvegardé.

Depuis une soixantaine d’années le paysage d’Uchon a déjà profondément évolué du fait des plantations monospécifiques de résineux. Le relief du massif et ses fortes pentes rendent visibles de très loin toutes les interventions forestières. Une exploitation intensive ne manquerait pas de soulever l’émoi de la population.

Nous demandons aux collectivités (Conseil Départemental et Conseil Régional) d’utiliser leurs prérogatives pour défendre ce site. En effet une forêt d’une centaine d’hectares d’un seul tenant, présentant les caractéristiques et une richesse écologiques qui ont été décrits mérite pour nous une mobilisation forte.

Pour signer la pétition cliquez ici



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

Petit dej’ à partir de 6h au jardin avenue de Langres

Après du jardinage et l’assemblée de dimanche le rendez-vous est donné demain matin à 6h pour éviter toute tentative (...)

Assemblée générale de l’occupation potagère avenue de Langres dimanche 28 juin

Pour discuter du fonctionnement et la manière de penser ensemble le futur du nouveau jardin du 63 avenue de Langres, au pied du Grand Tilleul.

Articles de la même thématique : Forêts

Extraction d’une épave en forêt

Les associations des Sentinelles de la Montagne Dijonnaise et Forestiers du Monde ont extrait une épave dans les bois de Prenois.

Action clandestine et légitime de Plantation Rebellion au Lac Kir !

L’organisation Plantation Rebellion plante clandestinement une forêt au Lac Kir pour interpeller les politiques.

Pour la forêt de Branches (89) : « On peut vivre sans avion, mais vivre sans forêt on ne le pourrait pas »

Mercredi 8 janvier à Auxerre était organisée une manifestation contre l’extension de l’aérodrome d’Auxerre-Branches qui devrait entraîner la disparition de 33 hectares de la forêt de Branches. Nous avons été quelques personnes à se joindre à leur appel.