Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

À celles et ceux qui veulent sauver Dijon de la bétonisation imposée par Rebsamen !



Rendez-vous dimanche 20 novembre à 14h au 88 route d’Ahuy pour l’inauguration de la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon pour protéger les berges du Suzon de la folie destructrice de Rebsamen.

Dimanche 20 novembre on a besoin de tout le monde sur les berges du Suzon, pour inaugurer la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon (RUBS) qui va protéger ce vaste espace naturel, en le rendant totalement inconstructible !
C’est une des solutions retenues pour empêcher la vente de ces terrains municipaux aux promoteurs voraces, et faire obstacle au projet immobilier « Venise 2 » qui coulerait sous le béton 90% du site.

REBS, touche pas ma RUBS !

JPEG - 78.7 ko

Alors le 20 novembre à 14h tu seras où... ? Au Suzon, pardi !
Je compte sur toi. Y’aura des crêpes...

Suzette

et si t’as pas encore signé les pétitions, c’est ici :
https://www.change.org/p/sauvons-les-berges-du-suzon
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/dijon-ouiausuzon-nonaubynton-5654.html

JPEG - 122.6 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Articles de la même thématique : Bétonisation

6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers

L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.