Atteinte au droit syndical des AESH de Saône-et-Loire

La semaine dernière le Dasen (Directeur académique des services de l’Éducation nationale) de Saône-et-Loire et ses représentants ont tenté d’empêcher des accompagnants d’élèves en situation de handicap de participer à une réunin d’information syndicale.

Communiqué de presse de Sud Éduc Bourgogne

Le Dasen tente d’intimider les personnels précaires et bafoue les droits syndicaux des AESH ; Basta !

On connaissait déjà le mépris du secrétariat général du Rectorat à l’encontre des personnels précaires comme lors de la mobilisation du 20 novembre dernier,
On connaissait déjàle verbiage mielleux et condescendant de la DSDEN 71 à l’encontre des personnels précaires comme lors de la mobilisation à Mâcon le 30 septembre dernier,
On connaissait déjàle fait de déroger sciemment à la réglementation sur le temps de travail hebdomadaire des AESH,

Comme si le fait de déroger sciemment à la réglementation sur le temps de travail hebdomadaire des AESH ne suffisait pas, voici maintenant que le Dasen de Saône-et-Loire et ses représentants (cheffe de cabinet et chef du service AESH) tentent d’empêcher les AESH de participer à une réunion d’information syndicale sur leur temps de travail. Et on peut dire qu’ils ont déployé tous les moyens pour cette atteinte aux droits syndicaux :

  • D’abord par des intimidations et des pressions en appelant les écoles et en demandant - en dépit de toute cadre réglementaire - à ce que seule une partie des personnel-ls puissent assister à cette réunion.
  • Ensuite en « missionnant » un inspecteur pour aller convaincre les AESH d’une école de choisir entre elles qui pourrait participer à la réunion syndicale.
  • Enfin en envoyant des ordres écrits le matin même de la réunion à certaines AESH.

Malgré ces tentatives scandaleuses, nombre de collègues ne se sont pas laissé impressionner. Les collègues qui étaient réuni-es a réunion syndicale qui s’est tenue ce mardi 3 décembre s’en sont trouvé-es d’autant plus déterminé-es à lutter pour leurs conditions de travail et à faire échec aux pratiques scélérates du Dasen et de ses représentants.

Nous ne laisserons pas sans suite cette entrave au droit syndical et sommes déterminés à utiliser tous les outils à notre disposition, y compris juridiques, pour rétablir les personnels privé-es de la réunion dans leurs droits, même si c’est a postériori.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : AESH