Atteinte au droit syndical des AESH de Saône-et-Loire


Saône-et-Loire

La semaine dernière le Dasen (Directeur académique des services de l’Éducation nationale) de Saône-et-Loire et ses représentants ont tenté d’empêcher des accompagnants d’élèves en situation de handicap de participer à une réunin d’information syndicale.

Communiqué de presse de Sud Éduc Bourgogne

Le Dasen tente d’intimider les personnels précaires et bafoue les droits syndicaux des AESH ; Basta !

On connaissait déjà le mépris du secrétariat général du Rectorat à l’encontre des personnels précaires comme lors de la mobilisation du 20 novembre dernier,
On connaissait déjàle verbiage mielleux et condescendant de la DSDEN 71 à l’encontre des personnels précaires comme lors de la mobilisation à Mâcon le 30 septembre dernier,
On connaissait déjàle fait de déroger sciemment à la réglementation sur le temps de travail hebdomadaire des AESH,

Comme si le fait de déroger sciemment à la réglementation sur le temps de travail hebdomadaire des AESH ne suffisait pas, voici maintenant que le Dasen de Saône-et-Loire et ses représentants (cheffe de cabinet et chef du service AESH) tentent d’empêcher les AESH de participer à une réunion d’information syndicale sur leur temps de travail. Et on peut dire qu’ils ont déployé tous les moyens pour cette atteinte aux droits syndicaux :

  • D’abord par des intimidations et des pressions en appelant les écoles et en demandant - en dépit de toute cadre réglementaire - à ce que seule une partie des personnel-ls puissent assister à cette réunion.
  • Ensuite en « missionnant » un inspecteur pour aller convaincre les AESH d’une école de choisir entre elles qui pourrait participer à la réunion syndicale.
  • Enfin en envoyant des ordres écrits le matin même de la réunion à certaines AESH.

Malgré ces tentatives scandaleuses, nombre de collègues ne se sont pas laissé impressionner. Les collègues qui étaient réuni-es a réunion syndicale qui s’est tenue ce mardi 3 décembre s’en sont trouvé-es d’autant plus déterminé-es à lutter pour leurs conditions de travail et à faire échec aux pratiques scélérates du Dasen et de ses représentants.

Nous ne laisserons pas sans suite cette entrave au droit syndical et sommes déterminés à utiliser tous les outils à notre disposition, y compris juridiques, pour rétablir les personnels privé-es de la réunion dans leurs droits, même si c’est a postériori.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

[Longvic] Débrayage à Kalhyge

La mutuelle MNH, actionnaire principal de la blanchisserie Kalhyge, décide de s’en séparer. Dans la foulée, les employés décident de débrayer pour expimer leur préoccupation face à cette situation.

Manifestation de la fonction public du 19 mars

Ce 19 Mars, 500 personnes ont manifesté pour l’augmentation des rémunérations dans la fonction publique, une augmentation des effectifs et de meilleurs conditions de travail, y compris dans l’intérêt des usag.ères des services publiques.

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

[Auxerre] Carte scolaire : Ce n’est pas fini ! Appel à rassemblement le 13 mars

Après le boycott du conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) du 8 mars par l’ensemble des organisations syndicales et la fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), le DASEN est contraint de convoquer un nouveau CDEN. Mobilisons-nous pour peser encore davantage et obtenir des avancées significatives !