[Besançon] Jean-Baptiste Batifoulier, pointeur de son état


Doubs

Jean-Baptiste Batifoulier, militant de Zemmour, cache bien des maux. Il a en effet été condamné pour brutalités physiques, morales et sexuelles après avoir fait vivre l’enfer à sa petite amie.

Politicien nationaliste en herbe, Jean-Baptiste Batifoulier suscite aujourd’hui la polémique. Défenseur acharné de Marine le Pen pendant des années, l’étudiant en droit a rallié la candidature d’Éric Zemmour. Mais au-delà de ses choix partisans, ce sont surtout ses égarements personnels qui sont désormais en cause. Ainsi que l’a révélé le média « Kawa TV » mercredi dernier, le pourfendeur des atteintes aux personnes cachait un repris de justice. Coups, séquestrations, viols... le jeune homme a en effet été condamné pour des brutalités physiques, morales et sexuelles. Un curriculum vitae avilissant, difficilement compatible avec une image de parfait notable.

Jusqu’à l’été 2021, Jean-Baptiste Batifoulier est connu comme un cadre discret mais dynamique du « Rassemblement National » (RN). Originaire du Jura, il s’est installé à Besançon pour suivre une licence de droit à l’UFR SJEPG. Candidat à trois élections locales, responsable de l’organe de jeunesse « Génération Nation », invité des plateaux télévisés comme le 14 juin 2021 sur France 3 Franche-Comté, c’est en effet une brillante carrière politique que lui ouvre alors le parti d’extrême-droite. Officiellement, sans la moindre ombre au tableau. Mais en réalité, le jeune homme traîne un lourd passif. À Lons-le-Saunier son nom n’est pas toujours évoqué avec bienveillance, au contraire.

Plusieurs témoins nous rapportent l’existence d’une affaire sordide, qui l’a renvoyé à la barre du tribunal pour enfants. Une série de brutalités physiques, morales et sexuelles, à l’encontre de sa petite-amie d’alors. Encore mineurs, pendant des mois Jean-Baptiste Batifoulier lui a fait vivre l’enfer : coups, séquestrations, viols… la victime, traumatisée, n’arrive encore pas à revenir sur cette douloureuse époque. Reconnu coupable, l’intéressé avait notamment écopé d’un placement en centre fermé ainsi que d’une interdiction de paraître. L’affaire avait toutefois remué la communauté, au point que « pas mal de gens voulait lui péter la gueule, et c’est encore d’actualité ! » précise une source.

« Il y avait une chape de plombs, personne n’en parlait ouvertement. Ce n’est qu’à l’Université que son passif à été révélé, lorsque les murs de la fac’ ont été recouverts d’inscriptions explicites » indique avec émotion Stella, ancienne camarade de sa promotion. Concernant le parti Lepéniste, aucune information ne lui serait parvenue… Batifoulier est donc tranquillement investi à divers scrutins et se voit confié des responsabilités, multipliant les prises de position comme le 17 avril 2019 où il relie les « viols » aux « musulmans » ou le 10 janvier 2020 lorsqu’il s’emporte à propos d’un crime analogue en regrettant « enfin, un qui sort au grand jour parmi d’autres qui sont pas dévoilés ».

C’est également un proche de Théo Giacone, Sébastien Archambault et Quentin le Derout. Ce dernier avait été aussi condamné, pour violences conjugales et port d’arme illicite. Jean-Baptiste Batifoulier a ainsi évolué avec eux au RN puis à la « Cocarde Étudiante », avant que tout ce monde ne rejoigne « Génération Z ». Une étiquette qui colle mieux à la thèse de « l’ensauvagement de la société », exception bien sur des violences sexistes et sexuelles commises dans leurs rangs. Et ne manquant décidément pas d’audace, on le retrouve auprès de « Némésis 25 » à sa création. Si ce collectif « féministe identitaire » se prétend « adelphe », il n’a pourtant jamais renié de tels soutiens.


P.-S.

Illustration : Théo Giacone (à gauche) et Jean-Baptiste Batifoulier (à droite), en pleine opération tractage pour Marine le Pen en 2019 à Besançon.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

Assemblée de la Grève féministe : 3e réunion !

Une grève féministe, ça se prépare sur le long terme. Si nous nous en donnons les moyens, nous pourrions être prêt.es localement à Dijon pour une première grève féministe le 8 mars 2023 !

Patriarcat

Oublie d’avoir raison et tu comprendras tout.

Articles de la même thématique : Rassemblement national

Une ancienne élue RN fait la promotion de bataillons pro russes

Un ruban de Saint-Georges au milieu du parebrise, 4 autres autocollants qui font la promotion de bataillons militaires pro russes ou de la région séparatiste de Donetsk et une cocarde tricolore « Conseil Régional » trônent bien visible sur le bord de la voiture de Karine Champy...