Ça se bouge à la fac !

Le monde universitaire se mobilise contre la prise de confiance des fascistes et pour la sauvegarde des acquis sociaux.

Des étudiant·es s’organisent contre la loi ORE et le monde qui l’accompagne

Depuis jeudi 29 avril, la salle 202 du bâtiment droit-lettre est occupée par une centaine de personne. Réunies pour lutter contre la sélection à l’université, et pour répondre aux attaques fascistes qui ont touchées plusieurs occupations en France, l’Assemblée d’occupation a décidé vendredi de poursuivre l’occupation de façon illimitée !
Venez rejoindre l’occupation pour nous rencontrer, nous soutenir, avoir plus d’information sur la sélection et les manières de lutter contre elle, ou simplement pour boire un café.

Une Assemblée de lutte a lieu tous les jours à 12h30.
Une réunion d’organisation se tient lundi à 18h.

Ça discute sélection, politique générale du gouvernement Macron, liens avec les autres secteurs en lutte...

JPEG - 6.7 Mo

Un article toujours intéressant à aller voir dans ce type de contexte !

Retrouvez aussi la déclaration des enseignant·es et étudiant·es du Département d’HIstoire de l’Université de Bourgogne Quant à l’emploi de la force à la fac lorsqu’il s’agit d’agitation politique

JPEG - 4.3 Mo


Articles de la même thématique : Université

De la toute puissance des prédateurs haut-placés

Ce texte a été écrit par une ex-doctorante d’une fac de Nancy. Il témoigne des violences qu’elle a subies, comme beaucoup d’autres, de la part d’un professeur haut-placé. Professeur passé par une fac de Dijon. Professeur qui a mené au suicide une autres de ses doctorantes. Puisque leurs paroles n’ont pas été entendues, puisqu’on les a moquées pour la faire taire, il est plus qu’essentiel de diffuser ses paroles largement. Pour que cessent les harcèlements, les abus de pouvoir, les agressions et les viols dans les facs, dans les écoles, et partout !

Rentrée universitaire 2020 et LPPR : assemblée générale le 24 juin

Après deux mois de confinement et de suspension des luttes, les syndicats du personnel de l’université de Bourgogne appellent à une assemblée générale mercredi 24 juin, pour s’organiser contre la généralisation de l’enseignement à distance et contre la LPPR.

Gazette (des confiné·es) # 16 - À vélo, féministes et avec les luttes contre l’extrême droite et l’agroalimentaire breton

Cette semaine, on fait un petit tour des appels féministes pour s’organiser, on se motive contre l’extrême droite, contre Parcoursup, contre le numérique obligatoire dans l’enseignement et on s’enjaille à reprendre le vélo. On s’interroge aussi sur la production scientifique : seconde vague ou non ? Municipales ou non ? Et enfin, on soutient les journalistes en lutte en Bretagne contre l’agroalimentaire.