Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Coline Fay, militante Française emprisonnée au Sénégal



Coline Fay est une militante Française emprisonnée au Sénégal depuis plusieurs semaines pour avoir participer à une manifestation contre le regime en place, le gouvernement français garde le silence

Coline Fay, citoyenne française de 26 ans, militante pro-démocratie, écologiste et anti-colonialiste, a été arrêtée au Sénégal pour avoir participé à une manifestation pacifique le 17 novembre avec 6 autres personnes. Elle risque la prison à perpétuité. Les chefs d’accusation ? “Association avec des terroristes, complicité contre l’autorité de l’État, actes ou manoeuvres de nature à compromettre la sécurité de l’État”.
Elle a participé à une manifestation en soutien à Ousmane Sonko, un des principaux opposants au gouvernement sénégalais, cette dernière s’est déroulée de manière totalement pacifique. Les manifestants reclamaient le droit de Sonko à se présenter aux élections et dénoncaient la criminalisation de son parti politique, le Pastef. Cette manifestation a été organisée pour défendre la démocratie et la justice au Sénégal et soutenir les luttes sociales et environnementales que défend Pastef.

Coline a été arrêtée et interrogée sans relâche ni assistance d’un avocat. Elle se trouve dans l’incertitude la plus complète, sans garantie de respect de ses droits. Apres avoir été interpellée, elle a entamé une grève de la faim pour protester et reclamer son rapatriement en France, ainsi que la remise en liberté de tous les détenus politiques. Jusqu’à présent, sa famille n’a reçu aucune information sur son état ni sa situation actuelle. On sait que les conditions de vie dans les prisons au Sénégal ont empiré dernièrement et sa famille et ses proches sont donc très inquiets.

Il faut signaler le silence du gouvernement français dans cette affaire. L’avocat Juan Branco, qui a donné l’alerte, dénonce que “l’Élysée prévenu depuis cinq jours a sciemment laissé faire". Pourquoi ? Le président du Sénégal est le plus proche allié d’Emmanuel Macron en Afrique. Des compagnons de Coline disent que “Macron et le gouvernement français restent silencieux parce que des élections justes, que pourrait gagner Pastef, ne les intéressent pas vu que cela mettrait un terme à l’ère coloniale au Sénégal. Ils ne veulent pas qu’il y ait une révolution anticolonialiste dans le pays comme cela s’est produit ..... et ils sont disposés à faire la sourde oreille face aux violations des droits humains d’une citoyenne française et de centaines de personnes au Sénégal”. Coline Fay est l’une des quelques 1000 personnes arrêtées et emprisonnées pour motifs politiques par ce régime. Bon nombre de ces personnes ont été soumises à la torture et à d’atroces conditions de détention.

L’opposition sénégalaise vient de dénoncer les récents exemples de soutien du président de la France au président Sénégalais : “Macron lui a offert l’immunité diplomatique récemment, lorsqu’il a été nommé “envoyé spécial” du “Pacte de Paris pour la planète et les peuples”, soutien qu’il a exprimé après les épisodes de répression de 2021 et 2023 qui ont provoqué des dizaines de morts et de blessés”.
Nous exigeons la liberation de Coline FAY et de toutes les personnes emprisonnées pour motifs politiques et pour défendre la démocratie et la justice de manière non violente.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Prison - Enfermements

Manifestation nationale pour la libération de Georges Abdallah

Nous, signataires de cet appel, nous nous engageons une fois de plus à coordonner l’ensemble de nos forces en soutien à l’héroïque résistance du peuple palestinien et à Georges Abdallah lors de la prochaine semaine internationale d’actions du 8 au 15 juin et à mobiliser massivement pour la nouvelle manifestation nationale organisée le 15 juin à Lyon afin d’appuyer la 10e demande de libération conditionnelle de Georges Abdallah et exiger sa libération.

Articles de la même thématique : Droit de manifester

Au Sénégal, des visages et des noms sur les morts de la répression

Alors que le pays est entré dans une crise politique inédite qui risque d’aboutir à de nouvelles violences, après l’annulation de l’élection présidentielle par Macky Sall, un collectif de journalistes sénégalais a documenté la répression des manifestations de juin 2023. Le projet « CartograFreeSenegal » retrace l’histoire et les circonstances de la mort d’une partie des 29 victimes recensées.

La France condamnée pour la nasse du 21 octobre 2010, et après ?

La CEDH a rendu aujourd’hui 08/02/2024 son verdict sur l’affaire de la nasse du 21 octobre 2010.
Après 13 ans de bataille juridique et militante, si la France a été condamnée à payer 1 714,28 euros aux requérants, la décision n’est pas une victoire politique.

[En images] 200 personnes se sont rassemblées en soutien à la Palestine

Malgré une tentative d’interdiction par le préfet, 200 personnes se sont rassemblées à Dijon ce samedi en soutien à la Palestine. Les organisateur·ices ont dénoncé les massacres de civil·es commis par le Hamas et l’armée israélienne, ont mis en garde contre une situation pré-génocidaire à Gaza, et ont appelés à la fin des bombardements et à une paix juste et durable.