Communiqué du comité 89 de soutien aux Soulèvements de la Terre


Yonne

Après une première réunion le dimanche 16 avril à Auxerre et l’annonce de 4 points-relais dans l’Yonne, le comité 89 de soutien aux Soulèvement de la Terre visibilise son apparition avec fresque, banderole, collage et communiqué.

Ce mercredi 19 avril 2023, partout en France, les collectifs locaux des Soulèvements de la Terre sont appelés à mener des actions pour visibiliser leur existence afin de signifier de manière évidente la présence de notre mouvement en réaction à la menace de dissolution annoncée par Mr Darmanin suite à la mobilisation du 25 mars 2023 à Sainte-Soline.

A Auxerre, le comité a tenu sa première réunion le dimanche 16 avril et compte déjà 4 points-relais dans l’Yonne (lieu physique où aller chercher l’information sur le collectif).
Suite à cette réunion, le comité a choisi d’exprimer sa présence en dénonçant ce que combat le collectif des Soulèvements de la Terre.
Ainsi, un logo géant peint au blanc de meudon sur le vélodrome d’Auxerre dénonce la bétonisation des terres dont ce lieu à l’abandon témoigne du gachis.
Des affichages ont été mis en place à Branches pour dénoncer le projet d’agrandissement de l’aérodrome, au rond-point d’Auxerre-Expo pour dénoncer le projet de contournement, vers l’échanger sud de l’A6 pour dénoncer le projet de zone industrielle, sur un distributeur automatique de ciment pour dénoncer la bétonisation en général et sur la centrale à hydrigène qui n’est que du green-washing.

Une façon de visibiliser un mouvement que le gouverment veut faire disparaître.

Le mouvement des Soulèvements de la Terre, rassemble depuis plus de deux ans et d’une manière inédite des citoyens, des associations, des syndicats et des collectifs militants, toutes et tous engagé·e·s dans un combat commun contre la privatisation de l’eau, l’artificialisation des sols, l’accaparement des terres...
Autant d’écocides aux services de quelques tenants de la bourgeoisie et au détriment du plus grand nombre, paysans, ouvriers, employés, issus des classes moyennes et populaires. Il est de notre droit et de notre devoir de nous y opposer.
C’est pourquoi nous appelons, nous, collectifs locaux des Soulèvements de la Terre, comme l’ont fait avant nous plus de 90000 citoyens et citoyennes, et un grand nombre de personnalités, à continuer la lutte partout sur le territoire.
Iels ne peuvent dissoudre un mouvement, iels ne peuvent dissoudre des idées.
Face à leur inaction climatique, pour laquelle iels ont été deux fois condamné·e·s, face à une politique qui ne favorise que le capital financier, agro-industrie, déforestation, BTP, etc. Il est de notre droit et de notre devoir de nous soulever.
Face à la stigmatisation de tout·e·s celles et ceux qui s’opposent à leur politique délétère, pour l’humain, pour tout ce qui vit ; à l’heure où celles et ceux qui osent rêver d’un autre monde sont systématiquement dénigrés, bombardés de grenades, criminalisés, il est temps de nous révolter.

Nous ne nous résignerons pas. Nous n’accepterons jamais le monde tel qu’iels veulent nous l’imposer.
Nous, toutes et tous, sommes les Soulèvements de la Terre.

Les soulevé·e·s du 89

JPEG - 460.3 ko
JPEG - 379.7 ko
JPEG - 245.6 ko
JPEG - 268.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Appels à soutenir la mobilisation des agriculteurs

Alors que la FNSEA et ses revendications pro-business accaparent la parole publique, d’autres voix font entendre des revendications sociales, écologiques et anticapitalistes : appels des Soulèvements de la Terre, de la Confédération Paysanne et de Solidaires à soutenir le mouvement.

Projet photovoltaïque au parc de la Colombière : retour sur un canular

Retour sur la manifestation canular contre le plan destructeur de développement à grande échelle de l’agrivoltaisme et du photovoltaisme au sol. Les énergies renouvelables oui, mais associées à une sobriété énergétique ambitieuse et en respectant les territoires et ses enjeux.

Articles de la même thématique : Soulèvements de la Terre

Victoire contre Lafarge à Saint-Colomban (44) !

Lafarge vient d’annoncer l’abandon de son projet d’extension de carrière de sable sur 37ha à Saint-Colomban. Les paysan·nes du territoire, les collectifs locaux et les Soulèvements de la Terre luttent depuis plusieurs années pour protéger ce bocage déjà dévoré par les carrières de sable existantes et le maraîchage industriel !

Déferlante d’actions contre Lafarge et le béton

Le rendez-vous lancé il y a quelques semaines par des dizaines d’organisations et luttes locales a donné lieu à une déferlante inédite d’actions (plus de 40) contre Lafarge et le monde du béton, en France, Suisse et Belgique.