[Glux-en-Glenne] Coupe rase sur le Mont Préneley


Nièvre

Encore une coupe rase potentiellement “illégale” mais couverte par l’État, repérée par l’association La Bresseille !

Le Mont Préneley, classé grand site de France en 2000 voit régulièrement se pratiquer des coupes rases de feuillus avec replantation en résineux alors que le classement préconise de l’éviter. Pire, en creusant, on s’aperçoit que l’État valide la plupart des coupes soit avant, soit après, soit avec la complicité du CRPF qui valide des plans de gestions incompatibles avec les règles du grand site.

Un dysfonctionnement voir une compromission qui devient franchement intolérable sur le peu de surface forestière bénéficiant d’un encadrement des pratiques. Quel est l’intérêt de l’État de couvrir des pratiques illégales sur un site qu’il a lui-même classé ? Le poids des habitudes, l’incompétence, la pression de la filière…

L’association La Bresseille, Autun Morvan Écologie, SOS Forêt Bourgogne, Adret Morvan, le Groupement Forestier pour la Sauvegarde des feuillus du Morvan, le groupement forestier du Chat Sauvage, France Nature Environnement Bourgogne Franche-Comté, ADENY Yonne, les amis de notre forêt au Duc et Yonne Nature Environnement interpellent le Ministre de la Transition Écologique dans une lettre ouverte :

Monsieur le Ministre,
Nous souhaitons vous interpeller à propos des coupes rases autorisées depuis plusieurs années sur le site du Mont Préneley (Nièvre). Comme vous le savez, ce territoire de 900 hectares est classé par décret du 24 mars 2000 pour son intérêt patrimonial et paysager. Il bénéficie par ailleurs du label « Grand Site de France » depuis le 5 août 2022.
La présence d’une hêtraie montagnarde sur la partie sommitale du Mont en fait un site emblématique de la futaie irrégulière de feuillus. Les orientations de gestion de la forêt définies par votre ministère mentionnent explicitement « le maintien d’un couvert forestier dans le temps », « la gestion irrégulière des boisements » et « l’évitement des coupes rases ». Pourtant, depuis plusieurs années la DREAL Bourgogne Franche-Comté autorise des coupes rases dans le périmètre du site. Les deux dernières interventions sont situées, à notre connaissance, sur la commune de Villapourçon (parcelles C 244 et C 719). Il ne s’agit pas de coupes sanitaires.
Une première approche opérée par l’association « La Bresseille » permet d’identifier a minima une vingtaine de parcelles ayant fait l’objet de coupes à blanc ces dernières années. Certaines sont replantées majoritairement en résineux, parfois en monoculture (Bois de Carrouge. Villapourçon).
Ces autorisations données par la DREAL Bourgogne Franche-Comté sont en contradiction totale avec les orientations de gestion du site. Elles portent gravement atteinte à la préservation du paysage, des sols et de la biodiversité.
De plus, il apparaît que nombre de ces parcelles se situent au-dessus de la rivière La Dragne, laquelle se déverse dans le barrage de Rangère, une retenue d’eau bâtie pour l’alimentation en eau douce de nombreuses communes du sud-Morvan.
Deux rapports récents (expertise collective CRREF et Conseil scientifique du Parc naturel régional du Morvan) pointent les nombreux effets négatifs des coupes rases, en particulier le risque érosif dans les zones de relief. Le conseil scientifique du Parc naturel régional du Morvan préconise ainsi de ne pas pratiquer de coupes rases dans les zones pentues. Or le site du Mont Préneley (855 m), territoire de moyenne montagne, est constitué en quasi-totalité de pentes.
Les associations signataires de cette lettre s’opposent aux coupes rases (hors coupes sanitaires) en raison des effets négatifs sur le milieu physique décrits dans les rapports scientifiques mais aussi parce qu’elles altèrent en profondeur les paysages et l’identité de notre région.
Face aux données objectives de la science, l’état doit se montrer exemplaire dans la gestion d’un site dont la préservation relève de sa responsabilité. Aussi, nous vous demandons de ne plus autoriser de coupes rases dans le périmètre de ce site.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, nos respectueuses salutations.
Valérie Bernadat
Présidente de l’association La Bresseille

Lire le dossier de presse ici.

En savoir plus sur le site Alerte Forêt Touleur.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Forêts

[Chalon-sur-saône] Discussion : Quel avenir pour nos forêts ?

Deux associations en lutte pour les préserver seront invitées pour nous présenter leurs actions.
Venez nombreu·ses participer à ce Mardi Alternatif, à la rencontre du Groupement Forestier des Feuillus du Morvan et de La Forêt Hospitalière.