Des panneaux solaires dans les champs ?


Nièvre

Le collectif Énergie citoyenne 58 et Adret Morvan vous invitent samedi 30 octobre à une réunion publique sur le projet « agro-photovoltaïque » de Germenay-Dirol sur l’énergie, et sur la transition énergétique en question...

Le samedi 30 octobre à 16h00
Salle des fêtes de Monceaux-le-Comte
Le Bourg 58190 Monceaux-Le-Comte
(dans le respect des règles sanitaires en vigueur)

Avec l’association Negawatt
Hélène Gassin,
Vice-présidente de Négawatt
Responsable campagne énergie de Greenpeace France de 1998 à 2006
Vice-présidente Environnement, agriculture et énergie, de la Région Ile de France 2010-2013
Membre du collège de la Commission de régulation de l’énergie 2013-2019

et la confédération paysanne de la Nièvre
Sylvain Ratheau, porte parole de la Confédération paysanne de la Nièvre.
Denis Sanchez, élu à la chambre d’agriculture de la Nièvre pour la Confédération paysanne, et référent agrivoltaïsme.

Transition énergétique

Des questions sans réponses ; la majorité des élus insuffisamment informés...

Un projet de 74 hectares de panneaux solaires est prévu sur les communes de Germenay et Dirol. D’autres communes seront concernées par la ligne moyenne tension qu’il faudra construire jusqu’au transformateur probablement de Vignol (ou de Corbigny.
Les citoyens, malgré une réunion publique restent sous informés. Les enjeux nationaux et locaux restent abstraits…
Ce premier projet privé sur le territoire pose de nombreuses questions d’autant que de nombreux autres projets [1] de ce type sont prévus.

Des questions qui concernent directement les habitants mais aussi plus largement l’ensemble des citoyens.

Quel impact sur l’attrait touristique et sur l’accueil des nouveaux arrivants et des télétravailleurs ?
Quels rôles pour les citoyens dans la transition énergétique locale ?
Les terres agricoles ont-elles vocation à produire de l’énergie ?
Quels sont les leviers et les contraintes pour la transition énergétique ?



Notes

[1la chambre d’agriculture de la Nièvre envisage un programme d’agrivoltaïsme assez vaste permettant de financer des bassines (grandes ou très grandes étendues d’eau sur bâches plastiques) en vue d’irrigation pour l’été.
Définition Wikipédia : La bassine est un ouvrage creusé, terrassé et étanchéifié, constitué d’une cavité recouverte d’un film d’étanchéité. Sa capacité est le plus souvent aux alentours de 200 000 m3.
Il est rempli durant l’hiver en pompant dans la nappe phréatique, ce qui la différencie de la retenue collinaire qui est remplie par les eaux de surface, de ruissellement, sur un terrain généralement en pente. La bassine permet de déplacer les prélèvements dans la nappe de la période estivale vers la période hivernale, elle ne permet pas de stockage supplémentaire.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Campagnes

Nouveau procès des Faucheurs Volontaires à Dijon !

Lundi 4 avril à 13 h30, 6 Faucheurs volontaires de Côte-d’Or comparaissent au TGI de Dijon pour être jugés suite à la destruction d’une parcelle d’essai de colza par une centaine de personnes en 2017 à Villy-le-Moutiers. Rassemblement et pique-nique de soutien devant le tribunal.

Un Faucheur Volontaire d’OGM de Côte d’Or convoqué au commissariat

Une inspection citoyenne revendiquée par 80 Faucheur.ses Volontaires venu.e.s de toute la France a eu lieu le 10 novembre 2021 dans l’entreprise RAGT Semence de Calmont dans l’Aveyron. Après une dizaine d’auditions dans l’Aveyron, Pierre Clément est le quatrième Faucheur de Côte d’Or a être entendu pour cette affaire.

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Besançon] Tous au tribunal pour Claire !

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.

La ZAP de Pertuis prépare son grand charivari

Dans la continuité des Soulèvemets de la Terre, la Zone À Patates, Zone à Défendre, lieu de résistance au projet d’artificialisation de 86 hectares en plaine de Durance à Pertuis.

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !