Retraites : le député Renaissance Didier Martin contraint d’annuler sa conférence



Les députés Renaissance n’osent plus sortir de chez eux. Devant faire une conférence, Didier Martin annule, effrayé par la menace d’un rassemblement syndical.

Communiqué de Solidaires 21
Dijon, le 18 avril 2023

Didier Martin pris à ses propres mots

Ce jeudi 23 avril, une conférence sur la fin de vie devait avoir lieu à la salle Devosge à Dijon, animée par le député Renaissance Didier Martin, en présence des trois autres députés Renaissance du département et d’Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé ; Brigitte Bourguignon, ancienne ministre de la Santé et de la Prévention et Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d’éthique.

Dans un communiqué, Didier Martin explique avoir du annuler "suite à des menaces sérieuses et avérées d’origine syndicale et en lien avec le mouvement contre la réforme des retraites."
Députés, tenez vous pour dit qu’on est pas prêt de passer à autre chose, et que vos diversions sur la fin de vie et la reconstruction de Notre-Dame ne trompent personne.

Ce jour, Didier Martin a communiqué suite à l’annulation d’une conférence publique sur « la fin de vie » à Dijon où devait se rendre Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé.

Plusieurs organisations syndicales de Côte d’Or ont appelé hier à se rassembler massivement ce jeudi 20 avril à partir de 17h30 devant la salle de la conférence.

Il convient d’indiquer que les organisations syndicales ont pris au mot le député Martin. En effet, ce dernier, qui a refusé de rencontrer l’intersyndicale ces 3 derniers mois, avait dans le même temps proposé une rencontre après le vote à l’Assemblée Nationale. Vote sur la loi qui n’a d’ailleurs jamais eu lieu et dont le Conseil Constitutionnel a censuré les pseudos mesures « positives » de cette abjecte réforme. Nos organisations syndicales ont donc décidé de lui rendre visite lors de cette conférence et de montrer à la ministre que notre organisation syndicale ne lâchera rien tant que la réforme ne sera pas retirée !

SOLIDAIRES 21 conteste fermement les mots et le ton employés par le député Martin pour justifier l’annulation de sa conférence où il évoque « des menaces sérieuses et avérées d’origine syndicale et en lien avec le mouvement contre la réforme des retraites ». Sa posture, totalement disqualifiante et criminalisante à l’égard des organisations syndicales voulant les faire passer pour de grandes méchantes-menaçantes, est intolérable et reflète parfaitement le mépris gouvernemental en cours.

Le gouvernement et ses députés minoritaires sont très fébriles et nous l’affirmons, ils n’arriveront pas à enjamber cette « séquence » comme ils aiment le matraquer dans les médias.

Notre organisation syndicale appelle à faire du 1er mai une journée de mobilisation massive, unitaire et populaire contre la réforme des retraites partout sur le territoire. Elle invite tous les travailleurs et travailleuses, jeunes, retraité.es comme l’ensemble de la population à s’y rendre massivement, entre collègues de travail, amis, en famille pour obtenir l’abrogation de cette réforme injustifiée, brutale et injuste.

Le gouvernement veut enjamber ?
En avant les croches-pattes !
Vite le retrait, vive la retraite !

JPEG - 741.6 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Discussion avec Alessandro Pignocchi sur la colère du monde agricole

Alors que le monde agricole vient de montrer sa colère et sa détermination à tout le pays, un certain nombre d’interrogations restent en suspens. Les revendications des principaux syndicaux sont-ils les réels intérêts des agriculteur.ice.s ? Les écologistes sont-ielles leurs vrai.e.s ennemi.e.s ? Alessandro Pignocchi a semblé la bonne personne vers qui se tourner.

Articles de la même thématique : Macronisme

Imaginons ce qui est en train de se produire

L’extrême droite n’est pas le nom d’un parti, mais celui d’une pratique du pouvoir.
Aux Tanneries, entre orga de soirées, discussions et ateliers D.I.Y on reste sérieusement vigilant.e.s face à la tournure que prend le pouvoir gouvernemental en place.