[Conférence] Du droit au territoire conféré par l’État vers le droit vécu et les normativités innues : quelles pistes pour penser un droit enraciné ?

Conférence de Doris Farget, professeure en sciences juridiques, UQAM.
Séminaire de l’Atelier d’écologie politique « Penser les transitions ».

Atelier d’écologie politique « Penser les transition »
(https://transire.hypotheses.org/1084)
jeudi 23 juin, 13h-15h, salle Chevrier
(3e étage, bâtiment Droit-Lettres, côté Droit).

Conférence de Doris Farget,
professeure au Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal

Du droit au territoire conféré par l’État vers le droit vécu et les normativités innues : quelles pistes pour penser un droit enraciné ?

Dans le cadre de cette présentation, je partirai de mon expérience à titre de juriste pour faire état, d’une part, des normes qui protègent les droits territoriaux des peuples autochtones en droit international et interaméricain et, d’autre part, du régime constitutionnel qui encadre les droits territoriaux des peuples autochtones au Canada, en particulier l’article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982. J’expliquerai ensuite comment mon apprentissage de la recherche collaborative avec les peuples autochtones, en particulier en contexte Innu [1], me permet de réarticuler ma réflexion sur le droit tel qu’il est vécu par les justiciables autochtones, mais aussi sur ses failles et de recentrer mon regard sur des formes de normativité produites directement par les Autochtones eux-mêmes.

Doris Farget est docteure en droit des Universités de Montréal et d’Aix-Marseille. A avoir effectué deux stages postdoctoraux dont l’un au Département d’anthropologie de l’Université McGill, elle est aujourd’hui professeure au Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal et directrice du Groupe de recherches interdisciplinaires sur les affirmations autochtones – Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (GRIAAC-CIÉRA-Montréal).



Notes

[1Peuple autochtone dont le territoire ancestral est situé à l’Est de la péninsule du Québec-Labrador, dans les régions de la Côte-Nord et du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Québec.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Projet ECLAT : mobilisation le 29 septembre

M. Accary doit rendre des comptes ! Les caisses publiques ne sauraient être utilisées pour financer des projets qui contribuent à la destruction de terres agricoles, au réchauffement climatique, à la pollution, à la surconsommation et à l’épuisement des ressources.

[Rouen] Manifestation nationale pour les Jardins Joyeux

Le 17 septembre, pour la journée de discussion sur l’écologie à Rouen, nous organisons une manifestation nationale contre l’artificialisation des terres et pour la défense des Jardins Joyeux. Nous invitons collectifs et associations écologiques engagés contre les projets inutiles à rejoindre notre appel.

Articles de la même thématique : Impérialisme, colonialisme

Conférence Débat : L’Avenir de la Palestine

Une conférence débat avec le professeur Saïd Khalil, de l’Université de Birzeit aura lieu le mardi 28 juin de 18h à 20h Amphi Scelle, Bâtiment Droit-Lettres, sur le Campus de l’Université, consacrée à L’Avenir de la Palestine.

Solidarité avec les anarchistes en luttes en Ukraine

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, un réseau anarchiste d’entraide et de luttes s’est mis en place sur le terrain avec des soutiens à travers le monde. Face à la course au pouvoir et à la guerre entre états-nations, ce réseau offre une réponse émancipatrice queer-féministe et antiraciste.