Entraide alimentaire : pérenniser notre action



Chaque lundi, le collectif La Bancale propose un moment de cuisine collective avec et pour les personnes en situation de grande précarité ainsi que les livreur·euse·s à vélo. Au menu : lutter contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la préparation et la distribution de repas au centre-ville de Dijon.

PNG - 160.8 ko

Kezako
La Bancale est un collectif qui lutte contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la distribution de repas équilibrés et végétariens à destination de personnes en situation de grande précarité et des livreurs·euse·s à vélo. Notre présence régulière dans la rue nous a permis de développer un lien de confiance avec nos bénéficiaires ainsi qu’une reconnaissance mutuelle.

Un peu d’histoire :

  • Mars 2020 : premier confinement = recrudescence de la précarité / la fermeture inopinée d’associations en charge des distributions alimentaires. La Bancale se crée autour de la mise en place de livraisons à domicile de produits de première nécessité à Dijon et son agglomération
  • Octobre 2020 : deuxième confinement = 1 fois par semaine : distributions de colis alimentaires pour plus de 150 familles à l’Espace autogéré des Tanneries, aux Jardins de l’Engrenage et au Quartier Libre des Lentillères. / 1 fois par semaine : une distribution de repas chauds pour les livreurs.euses à vélo ayant pour la plus part des conditions de travail fragiles au centre-ville
  • À partir de janvier 2021 : 1 maraude chaque mardi auprès de personnes vivant à la rue + 1 distribution de repas les lundi soir sur les campus universitaires.
  • Depuis septembre 2022 : 1 distribution les lundi soirs au centre-ville de Dijon. Arrivée de nouveaux membres avec une importance mise sur la réalisation de menus complets.

Que vous soyez un·e particulier, un·e professionnel·le, une entreprise, une association, votre soutien est précieux
En tant que particulier et/ou professionnel.le : vous pouvez nous aider en faisant des dons sur notre cagnotte en ligne ou des denrées alimentaires (pâtes, riz, semoule, farine, huile, sel, épices et condiments, légumes et fruits, boîtes de conserve), des produits d’hygiène (savon, gel douche, dentifrice, serviette hygiénique, lessive) ou encore des vêtements et chaussures pour hommes et femmes selon les saisons.
En tant qu’association : il vous est possible de nous faire bénéficier de votre expertise, de vos contacts ou encore de commande groupée auprès de vos fournisseurs de denrées alimentaires.

Nous rejoindre
C’est aussi une manière de contribuer à la pérennisation de notre action en participant à des moments de convivialité et de partage autour de l’entraide alimentaire, mais aussi de la cuisine !
En tant que volontaire, il est possible d’aider de différentes façons comme par exemple lors de l’élaboration des menus, en apprenant à préparer les légumes de saison, en valorisant les invendus, en mettant en pratique de nouvelles méthodes culinaires ou en découvrant le B.A.BA de la cuisine collective ; lors des distributions, en rencontrant les bénéficiaires de la Bancale et en servant mets et boissons, ou encore lors des récupérations d’invendus auprès de producteurs locaux lors des marchés. Chacun·e est force de proposition selon ses envies, ses disponibilités, ses compétences. Rejoindre la Bancale c’est prendre part à une communauté de réflexion autour de la solidarité mais aussi d’action par la mise en pratique de réseau, de savoir-faire et d’initiatives personnelles en faveur des individus.

Nous retrouver
Chaque lundi à partir de 17h au 37 rue des Ateliers à Dijon pour cuisiner et/ou au centre-ville devant le 51 rue de la liberté à partir de 20h pour la distribution !

Nous contacter
Par mail : labancale[at]protonmail.com
Sur Facebook : https://www.facebook.com/La-Bancale-113828194081105/

JPEG - 4.5 Mo
JPEG - 189.8 ko
« Il fallait inventer de nouveaux modes d’organisation » : entretien avec le réseau d’entraide des Tanneries

Depuis plus d’un mois, plusieurs collectifs affiliés à l’espace autogéré des Tanneries ont mis en place un réseau d’entraide pour ravitailler celles et ceux qui en ont besoin. Les Tanneries sont ainsi devenues un point de stockage de nourriture et de distribution de colis alimentaires. Plusieurs participant·e·s ont tenu à nous raconter leur expérience au sein cette initiative bancale et joyeusement (...)

15 mai
Appel à don pour « La Bancale », collectif d’entraide pour l’aide alimentaire

Dans le cadre du deuxième confinement, plusieurs personnes et collectifs ont souhaité réactiver la Bancale parce que la situation pour les personnes précaires s’est encore aggravée depuis le premier déconfinement.

15 mai


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Précarités

#62 Ça craque

Où il est question de l’enchainement des délires capitalistes, du grand craquage général et de la grève à venir.

[Octobre 2022] Grève de ce monde

Ça craque de partout. guerreincendieguerre, ya plus de saisons, on dirait bien que y a une erreur systême. allo allo on a des problêmes ! Parait que c’est le moment de voir le soleil se lever sur un feu de poubelle. de se retrouver sur des rond points pour y faire des cabanes. Parait que c’est le moment où on pourait faire grève. grève de son taf, grève de ce monde.
Après un été caniculaire on rêve ici d’un automne chaud bouillant.

Articles de la même thématique : Autonomie matérielle

Les marchés des Lentillères reprennent !

C’est une nouvelle saison de marché qui commence jeudi 2 juin dans la cour de la Grange Rose de 17h à 19h, une occasion pour profiter des diverses productions mais aussi de se rencontrer, visiter les jardins, se donner des nouvelles et passer un bon moment sans oublier que la lutte continue pour que le Quartier Libre des Lentillères continue d’exister !

[Avril 2022] Avril aux Tanneries

L’espoir se cultive quand les grilles de Monsanto sont couchées, quand des pelleteuses de grands chantiers inutiles brûlent, quand y a des barbeucs sur les ronds points, quand on se lève et qu’on se casse d’un festival poussiéreux qui récompense des agresseurs.