Extraction d’une épave en forêt

Les associations des Sentinelles de la Montagne Dijonnaise et Forestiers du Monde ont extrait une épave dans les bois de Prenois.

Lors de la réunion publique du 14/03/2019 en opposition à la deuxième piste du circuit automobile de Dijon-Prenois (projet abandonné), un participant avait signalé la présence d’épaves automobiles dans les bois avec le constat que personne ne s’en occupe. Bien qu’il existe un arsenal juridique (voir détails sur : https://fr-fr.facebook.com/Forestiers-du-Monde-365604490311510/) visant à interdire tout abandon d’épave (en forêt) peu d’actions sont réellement engagées ! Pourtant, l’oubli (volontaire) d’épaves automobiles n’est pas sans conséquence pour l’environnement !
Faut-il le rappeler, outre l’atteinte à la qualité des paysages, les épaves automobiles peuvent constituer un piège mortel pour nombre d’espèces de faune et de flore sauvages, sans oublier les impacts sur le sol et les nappes phréatiques : les liquides contenus dans les véhicules comme le carburant, l’acide des batteries, les liquides de refroidissement, de frein sont des polluants extrêmement nocifs. La présence impromptue d’épave en forêt génère souvent la création de dépôts d’ordures à proximité.
Après des discussions avec d’autres habitants et une exploration des zones boisées concernées, 4 épaves sont repérées sur la commune de Prenois.
Les associations des Sentinelles de la Montagne Dijonnaise et de Forestiers du Monde ont lancé un appel aux bénévoles pour sortir une première épave le 8 février 2020. Une équipe de 11 personnes (dont un adjoint municipal), armée de masses, d’une pioche, d’une scie à métaux et d’huile de coude et de genoux s’est attelée à la tâche. En présence de M. Vincent LINDENEHER, journaliste du Bien Public (merci pour l’article : https://www.bienpublic.com/edition-metropole-dijonnaise/2020/02/08/rencontre-avec-les-extracteurs-d-epaves-de-voitures-en-foret), l’épave très dégradée a été découpée sur place puis les morceaux ont été portés sur 300 m pour les déposer dans une remorque stationnée sur le chemin carrossable le plus proche. Nous avons profité de ce moment convivial pour discuter des stratégies pour sortir les autres épaves. En effet, ce sont des camions type tubes Citroën avec le moteur dont la carrosserie est plus grande, en meilleure état et entourés d’arbres. Plusieurs options possibles : tracter la carrosserie avec un treuil ou un véhicule (coupe d’arbres nécessaire pour accéder, dégradation du sol et risque de casse du châssis) ou découpage sur place du véhicule puis transport des morceaux à pied jusqu’à une remorque (besoin de matériel de découpage thermique ou électrique sur groupe électrogène).... Avec le soleil et la bonne humeur, nous avons fait place nette en moins de 2 heures suivi du traditionnel verre de l’amitié avant d’aller déposer les morceaux de carrosserie à la déchetterie de Prenois.
Nous appelons tous les randonneurs, citoyens, écologistes.... à nous informer sur la présence d’épaves en milieu naturel (photo, repérage sur carte ou coordonnées GPS) pour réaliser un inventaire en vue de leur extraction.
Notre réflexion sur les déchets s’est poursuivi en soirée avec la projection du film « Ma vie zéro déchet » en présence d’une vingtaine de participants. Cette projection financée par le CAPREN (Comité des Associations et des Personnes) auquel sont adhérentes les Sentinelles et les Forestiers. C’est l’aventure de Donatien, parisien qui partage son expérience de la démarche « Zéro déchet », son questionnement, ses réussites, ses échecs... et une enquête sur les acteurs institutionnels et associatifs.
Pour poursuivre nos réflexion et l’engagement dans la réduction de nos déchets, nous prévoyons des activités bricolages couture pour remplacer une partie consommables jetables par des modèles en tissus et réutilisables, une réflexion sur l’installation de composteurs sur le village, la pesée de nos poubelles...
Les Sentinelles de la Montagne Dijonnaise et Forestiers du Monde

JPEG - 55 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Forêts

Victoire à Roybon, communiqué des opposant.es

Ça y est, Pierre & Vacances a jeté l’éponge ! Mais l’histoire ne s’arrête pas là : que vont-ils faire du terrain maintenant ? Que deviennent leurs autres projets en France et ailleurs ?
Communiqué de la Coordination Center Parcs : Ni Ici Ni Ailleurs à propos de l’abandon du projet de Center Parcs à Roybon (38).

Action clandestine et légitime de Plantation Rebellion au Lac Kir !

L’organisation Plantation Rebellion plante clandestinement une forêt au Lac Kir pour interpeller les politiques.

Pour la forêt de Branches (89) : « On peut vivre sans avion, mais vivre sans forêt on ne le pourrait pas »

Mercredi 8 janvier à Auxerre était organisée une manifestation contre l’extension de l’aérodrome d’Auxerre-Branches qui devrait entraîner la disparition de 33 hectares de la forêt de Branches. Nous avons été quelques personnes à se joindre à leur appel.

Articles de la même thématique : Pollution

Rejoignez les actions du 17 juin contre la réintoxication du monde - ce qui s’annonce !

Pour le 17 juin sont déjà annoncés une série d’actions, blocages, rassemblements, vélorutions, occupations de terres ou de bâtiments aux quatre coins du pays et au-delà. Elles auront lieu sur des forêts, terres cultivables, parcs, friches urbaines réensauvagées ou zones humides menacées.

[MàJ] 17 juin : action à Dijon !

« Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent. »

La Gazette des confiné·es #17 - Black Lives Matter, licenciements de masse et Covid en Afrique

Cette ultime Gazette commence par l’espoir d’un soulèvement fertile contre l’oppression raciste. Et si des semaines de confinement nous avaient plus uni·es que séparé·es ? Faisons ce pari, car d’âpres combats commencent, tant contre l’immense casse sociale facilitée par les ordonnances Macron que pour faire obstacle aux grands projets inutiles et imposés. Sans parler de l’aide aux exilé·es, notamment à Lesbos.