FR Podkawast #1 - Toufik de Planoise : Traitement médiatique des quartiers populaires



Pour ce premier épisode des Podkawast - les podcasts de Kawa TV-, nous sommes allés à la rencontre du camarade Toufik, aka @Toufik2Planoise sur les réseaux sociaux. Militant et prolétaire bisontin, « L’Ours » accueille « La Chouette » dans sa tanière !

Toufik est bénévole chez Radio Bip / Media 25, et manie la plume sur leur site depuis plusieurs années. « Seule pigiste de Planoise », comme il aime le rappeler, Toufik a toujours eu une activité médiatique alternative en complément de ses luttes syndicales et antifascistes. Le camarade nous fait la liste des orgas auxquelles il prend part : son CV et son expérience sont impressionnants.

Toufik est spécialisé dans la couverture des manifestations et des luttes sociales. Il participe à la veille antifasciste depuis belle lurette. Mais aujourd’hui, nous sommes surtout allés discuter du traitement médiatique des quartiers populaires dans les médias traditionnels. Animé par une « énergie d’autodéfense », Toufik explique à quel point il est important pour les quartiers de reprendre la main et la plume pour parler du quotidien. Son ambition concrète consiste à dépasser les clichés récurrents de la presse locale - l’Est Républicain à Besançon et Le Bien Public à Dijon, ces deux journaux étant aux mains du même groupe de presse, le géant EBRA -.

Son bénévolat et son rapport au temps - un temps long qui ne cherche pas le scoop et le sensationnel - sont pour lui les gardes fous de son honnêteté et de sa déontologie journalistique. Sans surprise, il ne prétend pas être neutre mais assume pleinement son militantisme : et nous chez Kawa TV, on aime ça l’ami.e.

D’ailleurs, si vous souhaitez creuser les questions liées au journalisme, on vous invite à jeter un œil à notre article « Source et ressources de la presse locale » : https://www.kawa-tv-info.fr/sources-et-ressources-de-la-presse-locale-la-loi-du-marche/



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Banlieues, quartiers populaires

Pression policière à Audincourt : tout le monde déteste Julien Odoul

L’État français continue ses raids guerriers dans les quartiers post-colonialistes du Nord Franche-Comté. La population majoritairement prolétaire et précaire subit un acharnement de la part de tous les dominants bourgeois et leurs armes diverses et variées. La combinaison est puissante : Justice, gouvernement Macron, Préfectures de 3 départements (25-90-70), politiciens locaux de tous bords, médias dominants locaux et nationaux, fascistes du RN/FN, gendarmerie et police de tout l’Est de la France, CRS, gendarmes mobiles, caméras de surveillance, police municipale, grenades de désencerclement, grenades fumigènes, tasers, gazeuses, tonfas, menottes, équipe cynophile et de nombreux véhicules.

Articles de la même thématique : Presse locale

Oyez bande de gueux.ses ! Un journaliste parisien donne des leçons aux franc-comtois.es !

Daniel Schneidermann a décidé de parler des manifs anti-pass du Nord Franche-Comté. Vous devez vous demander comment ce bourgeois peut parler d’un territoire et d’une classe sociale qu’il ne connaît pas. Et bien il fouine dans la presse locale, y compris celle que vous lisez actuellement. Après s’être réapproprié le travail de L’Est Républicain et le mien, Daniel Schneidermann décide de donner des leçons à tout le monde : anti-pass, anti-vax, Préfecture du Territoire de Belfort, les fascistes, L’est Républicain et….moi, le blogueur anarchiste.

[Montbéliard] L’Est Républicain construit une forteresse au centre-ville

Que s’est-il passé dans la tête de la direction de L’Est Républicain ? Se protéger de son propre peuple, est-ce nouveau ? Celleux ayant eu la chance de visiter la Cité médiévale de Carcassonne peuvent confirmer que cet énorme édifice ne s’est pas fait en un jour, mais au fil des siècles. La dernière évolution est la plus intéressante, la 3e vague de fortifications à Carcassonne s’est faite à l’intérieur des remparts. La noblesse, le clergé et les commerçants de l’époque se protégeaient de la population qui les entourait, laissant penser à une période qui a connu de nombreuses révoltes paysannes, mais nous ne le saurons jamais complètement…

Randall Schwerdorffer, ce très bon client de l’Est républicain

Il s’est fait connaître suite à ses entretiens calamiteux en marge de l’affaire Daval, ainsi qu’avec de multiples dérapages annexes en ayant encore dernièrement réfuté le terme « féminicide » et dénoncé une justice qui « penche très franchement en faveur des femmes. » Mais Maître Randall Schwerdorffer, c’est également l’avocat des médias dominants dont l’Est républicain. Engagé par cette filiale du Crédit Mutuel afin d’écraser toutes contestations judiciaires, les cachets financiers se sont dés lors également accompagnés d’une promotion entièrement dévouée au ténor.