Greenwashing relayé par deux députés LREM de Côte-d’or



La France, 4e pays le plus vert au monde ! C’est ce qu’affirme le MIT Technology Review dans une superbe démonstration de greenwahing.

Le classement mondial Green Future Index, réalisé par le MIT Technology Review, positionne la France au quatrième rang des pays les plus vert au monde. L’information est très fièrment diffusée sur les réseaux sociaux par Didier Martin et Didier Paris, députés LREM de la Côte-d’Or.

PNG - 179.5 ko

Il y a de quoi être sceptique, avec raison. Cette information étant en réalité un élément de propagande mensonger. Pour en savoir plus, regardez cette vidéo de Blast qui démontre bien la supercherie :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Greenwashing

S2 EP11 - Mythe de la catastrophe et dictat de la dette

Deux fois par mois, l’Actu des Oublié.e.s s’intéresse aux luttes à travers le monde. Cette semaine, nous questionnons le concept de catastrophe écologique et la capacité des multinationales à faire passer la destruction du vivant pour un accident.

Relance de l’aménagement urbain à Dijon

Le début du mois de février a été l’occasion d’une grande campagne marketing au sujet de l’habitat à Dijon. Contrat de relance du logement de 2,1 millions d’euros et dévoilement du projet d’aménagement du quartier du Pont des Tanneries, un petit point sur la situation.

S2 EP7 - Luttes pour la Terre dans les Balkans

Les marches et blocages qui secouent la Serbie actuellement sont le symbole d’un surgissement des luttes pour la Terre dans les Balkans. Tour d’horizon des oppositions aux industries de l’énergie.