Journée d’étude : occuper, cultiver et habiter les terres urbaines : quel(s) droit(s) ?


Quartier Libre des Lentillères

Rendez vous Lundi 20 mars pour une journée d’étude sur les luttes urbaines d’occupation prises sous le prisme du droit. Elle se déroulera en deux temps : la matinée à la Maison des Sciences humaines (campus universitaire de Dijon) et l’après-midi au Quartier Libre des Lentillères.

Jardins partagés, familiaux, populaires ou ouvriers, friches cultivées, quartiers libres : autant de noms pour désigner des espaces urbains de pleine terre aux usages hybrides, entre occupation,
cultures agricoles et parfois lieu de vie. A l’invitation du LIR3S (Université de Bourgogne-Dijon), de Pléiade (Université Sorbonne Paris Nord), et du LADYSS (Université Paris 8), cette journée d’étude réunira des spécialistes des sciences du droit, du territoire et du vivant (juristes, géographes, sociologues, anthropologues, naturalistes), ainsi que des praticien·ne·s et militant·e·s impliqué·e·s dans ces espaces, pour échanger autour des conditions juridiques, politiques et socio-spatiales permettant ou non d’occuper, cultiver et habiter les terres urbaines.

Programme

9h - Accueil café

9h30-12h30 - (Amphithéâtre de la MSH, Université de Bourgogne) : communications scientifiques

Les sols urbains : patrimoine commun des villes ? Maylis Desrousseaux(juriste, CNAM, École Supérieure d’Ingénieurs Géomètres et Topographes, GeF)

Yannick Sencébé}(sociologue, Institut Agro Dijon, CESAER)

Les régimes d’appropriation des terres agricoles en droit et en pratique au Triangle de Gonesse, Stéphane Tonnelat (sociologue urbaniste, CNRS, Mosaïques)

13h-14h - Déjeuner au Quartier Libre des Lentillères (cantine de la maison de l’Angle)

14h-17h - (Quartier Libre des Lentillères) : Atelier d’urbanisme populaire “Comment garder la terre ? Une approche par le droit” animé par l’Observatoire national du droit à la ville (Simon Le Roulley et Antonio Delfini) et Flaminia Paddeu.

Avec la participation de :

  • des membres du Quartier Libre des Lentillères
  • Collectif des Jardins populaires en lutte (_sous réserve_)
  • Collectif des Naturalistes des Terres (Maxime Zucca, naturaliste)

Inscription gratuite mais obligatoire avant le 15 mars en envoyant un mail à : terresurbaines.dijon@gmail.com

Merci de préciser votre nom, prénom, participation au matin et/ou à l’après-midi et si vous souhaitez vous inscrire au déjeuner.

Cette journée d’étude s’inscrit dans la continuité des travaux menés sur agriculture urbaine et quartiers populaires (Livre blanc Agriculture urbaine et quartiers populaires [2]) en lien avec l’atelier Transitions du laboratoire LIR3S (Université de Bourgogne-Dijon).



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Urbanisme

Mairie de Dijon : les Illusionnistes de l’urbanisme

François Rebsamen fait marche arrière sur la destruction programmée du petit Verger de Larrey, au nom du besoin d’espaces de respiration en ville et du respect de la volonté des habitants. Habile tour de passe-passe destiné à détourner les regards du saccage à grande échelle des derniers espaces de nature en ville. Décryptage.

L’étude sur l’exceptionnelle biodiversité des berges du Suzon va-t-elle permettre d’annuler le projet Venise-2 ?

Le Maire de Dijon s’apprête à présenter les résultats d’une étude faune-flore menée sur le terrain du projet Venise-2. Nous ne sommes pas dupes de cette manœuvre, moyen de gagner du temps, tout en endormant les Dijonnaises et les Dijonnais, et nous pouvons déjà craindre que les résultats de l’étude ne remettront pas en cause le projet immobilier.
Décryptage.
Communiqué du 20 mars 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon

Articles de la même thématique : Occupation

Programme perpétuel des Lentillères

Envie d’arreter le capitalisme ? De faire du pain ? Ou d’en apprendre plus sur les zappatistes, de faire du maraîchage, d’écouter un bon concert de punk, de réparer ton vélo, d’apprendre à conduire dans une auto-école buissonière ? Voici toutes les activités rejoignables du quartier libre des Lentillères ! Dans ce programme perpetuel de l’année 2024, les collectifs du quartier t’expliquent comment et pourquoi les rejoindre.. à toi de jouer !

Présentation et discussion autour du livre « Casa Encantada »

Salut ! Le Quartier des Lentillères vous invite à venir à la présentation et discussion autour du livre « Casa Encantada » le 10 avril à partir de 18h30 au Snack Friche suivie d’un repas à prix libre.
+ Projection du film « Corre de Marmita » (10 min) sur les distributions alimentaires autogérées pendant la pandémie à Belo Horizonte (Brésil).

Faire front contre la pauvreté est une urgence féministe mondiale

En Géorgie, des mobilisations contre les expulsions des familles victimes de taux rapaces pratiqués par les banques font face à de violentes répressions policières. Nous relayons l’appel des camardes pour l’arrêt immédiat des expulsions et la libération des militants ainsi que l’abandon des charges et amendes qui pèsent sur eux. Ici comme ailleurs, on lutte pour le logement ! Communiqué de solidarité.