[Jura] Fin des renseignements en droit du travail ?


Jura

Plus aucun poste n’est consacré dans le Jura à renseigner les salarié·es sur leurs droits.
Communiqué de la CGT du Jura

Depuis quelque temps, nous voyons arriver une multitude de salariés à la CGT qui ne savent pas ou trouver une information relative au droit du travail. Dans le Jura la DREETS (anciennement Inspection du Travail) se doit d’assurer le service public de renseignements en droit du travail.

Après avoir cherché la cause, il s’avère que les deux agents en charge de ce service ont quitté leur fonction et que personne ne les a remplacés. La continuité du service public si chère à nos politiques « lorsqu’il s’agit de taper sur les grévistes qui entravent la continuité du service public" n’est plus assurée. Il n’y a plus personne pour répondre aux salariés en détresse, que ce soit en présentiel, par mail ou par téléphone. Le conseil des près de 100.000 travailleurs jurassiens n’est-il pas utile aux yeux de l’état ? Avec les attaques sur les droits des travailleurs de ces dernières années, le peu de droits qu’il leur reste, les salariés ne peuvent pas en être informés. Toujours est-il que les salariés sont renvoyés par la DREETS vers la CGT pour qu’on les informe de leurs droits.

Si la CGT a la capacité juridique de répondre à la plupart des demandes des salariés, elle n’a pas les moyens humains pour faire face à un tel afflux de demandes ; de plus elle n’a pas vocation à se substituer à un service public. D’ailleurs la CGT n’est pas subventionnée pour ça et ne fonctionne que des cotisations de ses adhérents. À moins que la DREETS ou la préfecture n’envisagent à l’avenir une délégation de service public pour que ce service de renseignements soit dévolu à la CGT... (ironie)

La CGT revendique que le service de public de renseignements en droit du travail soit renforcé rapidement par le recrutement a minima de 2 agents pour pouvoir repondre aux demandes des salariés. La défense des droits des travailleurs doit rester la priorité dans cette période marquée par des plans de licenciements de masse.

Pour la CGT du Jura
Le Secretaire General
Pascal Laureiro



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

[Longvic] Débrayage à Kalhyge

La mutuelle MNH, actionnaire principal de la blanchisserie Kalhyge, décide de s’en séparer. Dans la foulée, les employés décident de débrayer pour expimer leur préoccupation face à cette situation.

Manifestation de la fonction public du 19 mars

Ce 19 Mars, 500 personnes ont manifesté pour l’augmentation des rémunérations dans la fonction publique, une augmentation des effectifs et de meilleurs conditions de travail, y compris dans l’intérêt des usag.ères des services publiques.

Articles de la même thématique : Droits sociaux

Notation des allocataires : l’indécence des pratiques de la CAF désormais indéniable

Après plus d’un an de mobilisation contre les pratiques de notation des allocataires de la CAF au côté des collectifs Stop Contrôles et Changer de Cap [1], et après avoir détaillé le fonctionnement de l’algorithme de la CAF et son cadre politique, nous publions aujourd’hui le code source de cet algorithme de notation. Nous vous invitons aussi à consulter ici notre page de présentation sur l’utilisation d’algorithmes similaires au sein d’autres administrations.

La chasse aux précaires est ouverte !

A l’heure où le gouvernement souhaite imposer 15 heures « d’activités » obligatoires par semaine aux bénéficiaires du RSA, témoignage d’une mère célibataire qui subit le harcèlement des contrôleur.ses de la CAF et de Pôle Emploi. Edifiant.