Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

L’affaire des 7 antifascistes lyonnais : De l’action à la prison



Lyon est réputée pour être l’une des villes où se concentre le plus de fachos au km2. La fin de l’année 2021 a aussi montré que les groupes fascistes savent trouver dans la police des relais bien pratiques. Retour sur l’affaire des 7 antifascistes poursuivis après une baston.

Le 21 septembre 2021, 7 personnes sont convoquées par la police lyonnaise, certaines perquisitionnées et arrêtées. Pourquoi ? Aucune plainte, c’est en fait le procureur qui a décidé de « défendre la société » et, au passage, de mettre à mal des antifascistes qui ont participé à une rixe contre des militants de Civitas, un groupuscule fascistoïde qui participait lui aussi à une manif contre le pass sanitaire.
Dans ce premier épisode : retour sur les faits de l’accusation, les motifs d’un engagement politique et l’urgence antifasciste avec 4 des inculpés aux parcours très différents.

Pendant 6 semaines, les 4 inculpés qui se trouvent autour de notre micro sont envoyés en taule. En l’absence de plainte, le parquet s’est auto-saisi de l’affaire et la procureur utilise une procédure permise depuis la loi de 2019, la comparution immédiate à délai différé. Le procès a lieu début novembre 2021 et en attendant, 4 des 7 inculpés vont en préventive. Dans cette deuxième partie les 4 inculpés décrivent leur quotidien en taule, pas pour passer pour des martyrs mais pour donner quelques billes dans une période où la répression semble toujours plus décomplexée.


P.-S.

Toutes nos émissions s’écoutent ici : https://audioblog.arteradio.com/blog/98875/mayday sur les applis de podcast ou mieux encore, en direct tous les mercredis à 18h sur Radio Canut ! Si jamais vous voulez nous entendre sur les ondes dijonnaises, dites nous comment faire ! (maydaymayday@riseup.net)


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Antifascisme

Soirée « étrangers dehors » : de nouvelles avancées

Suite aux alertes de Solidaires 21 la mairie de Dijon a pris un arrêté d’interdiction contre la soirée « Ausländer raus » (« les étrangers dehors »), organisée par un groupuscule fasciste. Le préfet, qui a pourtant l’arrêté d’interdiction facile, est quant-à-lui aux abonnés absents.

Appel à un banquet populaire et antifasciste du 14 juillet

Parce qu’on ne fait pas barrage à la brutalité néolibérale et au fascisme seulement par les urnes, il est nécessaire de se mobiliser aussi dans la rue. Convergeons pour occuper le 14 juillet officiel avec des revendications populaires antifascistes !

Retour en images de la manif antifasciste du 7 juillet

Dimanche 7 juillet, un rendez-vous était donné à 20h place Darcy pour l’annonce des résultats des élections législatives. Le rassemblement s’est transformé en manifestation joyeuse dans le centre-ville.

Articles de la même thématique : Répression

Rassemblement contre la répression coloniale en Kanaky

À l’appel du Mouvement Kanak en France et plus largement du Collectif Solidarité Kanaky, des rassemblements sont prévus lundi 24 juin soir à 18h devant 11 prisons ou maisons d’arrêt en France Métropolitaine où sont détenus 11 membres de la CCAT (Cellule de coordination des actions de terrain, mouvement indépendantiste Kanak) dont Christian Tein, reconnu comme un leader, à Mulhouse et Brenda Wanabo Ipeze à Dijon.

Brenda Wanabo, Indépendantiste Kanak détenue à Dijon

Mercredi 19 juin, 11 personnes membres de la CCAT (Cellule de Coordination des Actions de Terrain) ont été interpellées et 7 d’entre elles ont été déportés le 22 juin dans des prisons en métropole en attente de jugement. L’identité de toutes les personnes n’est pas encore connue, mais on sait que Brenda Wanabo est détenue à Dijon.

Université populaire de la Maison-phare : Liberté d’expression : quelles limites pour les associations ?

Liberté d’expression : qu’en est-il aujourd’hui pour les associations et organisations ? Quels effets a eu, par exemple, le Contrat d’Engagement Républicain sur l’expression politique et les prises de positions associatives dans le débat public ? Les acteurs et actrices du monde associatif sont-ils oui ou non soumis à une restriction du droit à l’expression d’une opinion politique ?