Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

La ville de Dijon nie les impacts du changement climatique sur les inondations du Suzon



Communiqué de la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon : Dans son dernier mémoire en défense, la Ville de Dijon nie les impacts du changement climatique sur les inondations du Suzon.

Depuis plus d’un an, le collectif Sauvons les berges du Suzon, soutenu par de nombreuses associations locales et des milliers de riverains, lutte contre la bétonisation de 3 hectares de nature en ville, décidée par la municipalité, sur le site de projet dit “Venise 2”.

La bataille se situe actuellement au niveau juridique, avec trois recours contentieux menés de front contre ce projet dévastateur. Pour plus de clarté, ce tableau récapitulatif permet de suivre l’avancée des procédures et d’accéder à tous les documents afférents, que nous avons décidé de rendre intégralement publics.

En novembre, la Ville de Dijon, qui multiplie les écrits d’avocats aux frais du contribuable, a déposé un mémoire en défense suite à l’attaque du permis de construire par deux riverains et quatre associations de protection de l’environnement.

Tissu de mauvaise foi, ce mémoire montre surtout que la collectivité n’accorde aucun intérêt aux impacts et risques du changement climatique pour la ville et la sécurité de ses habitants.

En page 25, la phrase est sans équivoque :

Aussi, les requérants ne démontrent en rien en quoi le changement climatique aurait rendu obsolète les référentiels du PPRN [1].

Pire, quelques lignes plus bas :

Aucun risque pour la sécurité des futurs habitants et des riverains n’est ainsi démontré du fait d’un hypothétique risque inondation.

Alors que le GIEC alerte depuis 20 ans les gouvernements du monde entier sur les terribles conséquences des trajectoires climatiques qui se profilent, alors que les extrêmes climatiques se révèlent d’année en année conformes aux prévisions, le Maire de Dijon renvoie aux requérants la charge de la preuve ! Une attitude qui frôle le climatoscepticisme…

Nous avons en mémoire la venue à Dijon en novembre 2022 de Valérie MASSON-DELMOTTE, paléoclimatologue et membre du Haut Conseil pour le climat, qui a tenu une conférence au Palais des Ducs au cours de laquelle elle a rappelé les impacts et risques très concrets d’un scénario “+ 2 °C” à l’horizon 2100… qui constitue désormais le “moins pire” scénario du GIEC.

Aujourd’hui, dans les Plans de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI), on regarde encore dans le passé, on regarde les pluies record du siècle dernier. On n’intègre pas comment ces records vont changer dans les années et décennies à venir” nous alertait la scientifique.

Nous nous souvenons aussi que le Maire de Dijon n’a pas assisté à la conférence en question...

Nous appelons les élus de la Ville de Dijon à mesurer les risques qu’ils font peser sur la population en s’entêtant coûte que coûte dans la promotion du projet immobilier Venise 2.

– *** –

Après des activités de construction de mobilier en palettes et de découverte de la biodiversité du site, nous organisons une après-midi de jeux le dimanche 3 décembre à partir de 14h30. Par ces événements ouverts au plus grand nombre, nous continuons à faire découvrir la RUBS aux habitants du quartier pour leur donner encore plus envie de la défendre.

Collectif Sauvons les berges du Suzon

alerte-beton@riseup.net
Facebook
Ressources et actualités de la RUBS

PDF - 1.3 Mo


Notes

[1PPRN : Plan de Prévention des Risques Naturels.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Expropriations à Bure : pas un hectare de plus !

« Les Semeuses », collectif de maraîchage opposé à la construction du centre d’enfouissement de CIGEO à Bure dans la Meuse, dénoncent les projets d’expropriation qui menacent notamment les terres du collectif .

6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers

L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.

Articles de la même thématique : Bétonisation

Le tribunal annule la vente des terrains : Venise-2 touché… et bientôt coulé !?

Grande victoire ! Dans les différents recours contentieux portés par des associations environnementales contre le projet immobilier Venise-2, le Tribunal administratif vient de rendre son jugement en annulant la délibération de la Ville de Dijon qui actait la cession des parcelles au promoteur.
Communiqué du 28 mai 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon