[Le Mans] Samedi 10 décembre : attaque de fascistes et riposte anti-fasciste !



En fin d’après-midi, 80 personnes ont manifesté contre le fascisme, le racisme, le sexisme, et pour la solidarité et l’émancipation. Cette manifestation diversifiée était festive, joyeuse et déterminée !

Dès le début, le cortège est provoqué par des royalistes qui sont rapidement repoussés. Ensuite nous avons parcouru le centre-ville bondé, nous réappropriant l’espace avec chants et fumigènes. Nous avons marqué une pause devant le Barracuda pour signaler que c’est un repère de groupuscules d’extrême-droite.

En arrivant place des Comtes du Maine, 15 militants fascistes ont attaqué la manifestation armés de barrières de chantier, de gants coqués, de ceintures, d’une chaîne et d’un nunchaku. Passé l’effet de surprise et de peur, la solidarité des manifestant.e.s s’organise et en bloc nous mettons en déroute les agresseurs qui s’enfuient !

Malgré la violence et les armes des fascistes, la police a regardé sans intervenir, préférant récupérer des pancartes et banderoles tombées au sol. Une preuve de plus que la police n’est pas là pour nous protéger, au contraire ! Tout cela ne nous a pas empêché de continuer à manifester, jusqu’à la place des Jacobins où nous nous sommes dispersé.e.s parce que nous faisions face à un dispositif policier s’armant pour nous empêcher d’aller nous opposer au rassemblement fasciste de « La marche du souvenir vendéen », qui instrumentalise le massacre commis en 1793 au Mans par l’armée républicaine.

La solidarité des manifestant.e.s a pu éviter des blessé.e.s graves et des arrestations ! La cohésion et le refus de se laisser marcher dessus a permis que, dans une diversité d’âge, des personnes de toutes identités de genres et orientations sexuelles ont pu mettre en déroute des bagarreurs fachos déterminés. En effet la violence physique est parfois nécessaire pour nous défendre et lutter contre les oppressions. Pour autant nous sommes surtout puissant.e.s lorsque nous sommes nombreuses.eux, ce qui permet d’éviter d’en arriver à cette violence.

Oui, il y a des risques à manifester contre le fascisme et les oppressions, mais il y en a encore plus à ne pas le faire. Ne leur laissons pas le champ libre ! Au Mans les fascistes ont déjà fait des expéditions punitives de nuit en 2019 et en 2020, mais c’est la première attaque d’une manifestation ! Nous avons donc tout intérêt à nous organiser et à manifester ensemble, pour les dissuader massivement de nous réattaquer et pour nous auto-défendre au besoin.

Le fascisme et les oppressions montent, nous l’avons vu avec l’instrumentalisation du meurtre de Lola. Suite à quoi l’Etat français a renforcé ses lois racistes et anti-pauvres. Les attaques organisées de fascistes suite au match Maroc-France témoignent de l’urgence du danger.

Alors nous participerons à toute manifestation contre le racisme et les lois sécuritaires visant notamment les exilé.e.s. Et nous manifesterons de plus belle samedi 9 décembre 2023 ! Réservons tou.te.s cette date, plus nous serons et moins illes seront en confiance, moins illes nous attaqueront et plus nous les remettrons en déroute s’illes nous réattaquent !

Merci aux militant.e.s qui sont venu.e.s d’ailleurs (Collectif Anti-fasciste Tourangeau, Action Anti-fasciste Deux-Sèvres, Réseau Angevin Anti-Fasciste et des parisien.ne.s), nous serons aussi là au besoin, par solidarité.

Collectif anti-fasciste de la Sarthe – antifa72@riseup.net / @sarthe_antifa



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Manifestations

[Kurdes] Après l’attentat raciste, la répression policière

Après l’attentat du 13 novembre à Istanbul, qui a permis à Erdogan de justifier une offensive aérienne contre le Kurdistan syrien, un nouvel attentat a eu lieu le 23 décembre, à Paris, tuant 3 kurdes et en blessant 6 autres. Les rassemblements pour réclamer justice ont été brutalement réprimés.

Articles de la même thématique : Antifascisme

Écofascismes - présentation discussion avec l’auteur

Antoine Dubiau viendra présenter son livre le jeudi 26 janvier à 19h à l’espace activité des Tanneries.
« Écofascistes ! » est parfois lancé comme une insulte pour discréditer les mouvements écologistes, qualifiés alors de « totalitarisme vert », l’auteur prend le parti d’analyser et théoriser ce à quoi le terme « écofascisme » peut concrètement et précisément faire référence. Pour cela il identifie un double mouvement qui relève à la fois de la fascisation de l’écologie et de l’écologisation du fascisme.

[Besançon] Manifestation antifasciste vendredi 27 janvier

Le vendredi 27 janvier 2023 à 13h30 une manifestation a été appelée devant le TGI de Besançon, en marge du procès de deux militants d’extrême-droite qui avaient profané une statue de Victor Hugo le 20 novembre dernier.