Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Manifestation pour l’augmentation des pensions de retraite mardi 24 octobre



Face à l’infaltion, l’intersyndicale des retraité·es de Bourgogne appelle à manifester pour l’augmentation immédiate des pensions mardi 24 octobre à 10h30.

Rassemblons-nous devant la Préfecture
Le 24 octobre à 10h30

Communiqué de l’intersyndicale des retraité·es de Bourgogne

Augmentation immédiate de nos retraites et pensions de 10% en 2023.

Les prix augmentent bien plus que nos retraites et pensions.

Le graphique ci-dessous montre l’évolution officielle des prix de l’indice Insee, avec une augmentation plus forte depuis deux ans et des produits de première nécessité et des dépenses incompressibles qui augmentent bien plus que l’inflation officielle : gaz 80 %, électricité 28 %, pâtes 37 %, légumes frais 33 %, beurre 30 %, fromages 25 %, viandes, poissons et œufs 16,4 %,Et pour les personnes en retraite, les prix augmentent bien plus, notamment pour la santé : la Sécurité sociale est de plus en plus remise en cause et remplacée par la complémentaire santé qui se voit confier les prothèses auditives et les lunettes, qui devient indispensable mais coûte de plus en plus cher et augmente avec l’âge. Une augmentation des tarifs de 10 % est déjà prévue pour 2024 !

JPEG - 140.4 ko

L’enquête « Budget de famille » de l’Insee note que l’inflation frappe davantage les plus âgés, qui utilisent davantage du gaz ou du fioul, dont les prix ont bien plus augmenté que ceux de l’électricité, qui consacrent 20 % de leurs dépenses à l’alimentation à domicile (contre seulement 11 % chez les moins de 35 ans). Les personnes en retraite souffrent davantage de la raréfaction des services publics qui leur deviennent de plus en plus indispensables.

Depuis le 1er janvier 2017, Emmanuel Macron nous a fait perdre 8,4 % de pouvoir d’achat soit l’équivalent de 2,4 mois de pension, et même, pour celles et ceux qui ont subi l’augmentation de la CSG au 1er janvier 2018, 10,2 % et 3,2 mois de pension ! Tout cela parce qu’il refuse d’appliquer la loi (article L161-25 du code de la Sécurité sociale) qui stipule que les pensions doivent être revalorisées au niveau de l’inflation. Le gouvernement vient d’annoncer une revalorisation des pensions de 5,2 % au 1er janvier 2024.

Une nouvelle fois le gouvernement refuse d’appliquer la loi : les pensions devraient augmenter d’au moins 5,35 %, et même plus en ajoutant l’inflation des mois de septembre et octobre 2023 lorsqu’elle sera connue. 5,2 % : le compte n’y est pas !

De plus en plus de personnes en difficultés

C’est alarmant. Le baromètre annuel du Secours populaire (étude Ipsos) l’illustre : 45% sont dans l’incapacité de payer certains actes médicaux (+6 points en 1 an), 35 % des personnes n’ont pas les moyens de faire trois repas par jour, près de 20 % de la population est à découvert tous les mois.

Toutes les associations caritatives subissent la hausse du nombre de demandeurs en raison de l’inflation, non compensée. Les achats alimentaires diminuent de 11,4 %, une chute sans précédent depuis 1980.

Augmentation immédiate de 10 % des pensions !

Les 9 organisations de retraité-es revendiquent une augmentation immédiate de 10 % des pensions, à valoir sur un véritable rattrapage du pouvoir d’achat, la compensation des pertes subies et appellent à intensifier la signature de la pétition https://chng.it/DWNh5nnd88

Elles exigent une revalorisation des pensions et retraites sur le salaire moyen, et non sur l’inflation.

A Paris, le rassemblement ira porter les cartes-pétitions à Mme Borne au plus proche de Matignon.

C’est possible : Augmenter les pensions est un choix politique !

Le gouvernement sait trouver de l’argent pour donner aux entreprises et aux personnes les plus riches. En France, le nombre de personnes détenant plus d’un million de dollars est en hausse de 25 %, tandis que la richesse des ménages a reculé de 3,8 % en termes réels. Les inégalités augmentent.

C’est un choix politique : augmenter les pensions et retraites, c’est possible !

Les retraité-es refusent d’être une nouvelle fois les victimes des déficits budgétaires voulus et aggravés chaque année pour répondre aux exigences du capital au détriment d’une politique sociale à la hauteur des besoins.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rassemblement contre un licenciement au restaurant l’Edito

Sollicité à de multiples reprise par le syndicat Solidaires, l’Edito reste sans réponse face au licenciement d’un de ses employés. Solidaires 21 appelle une mobilisation vendredi 17 mai à partir de 18h45 afin d’interpeller les client·es du restaurant.

Articles de la même thématique : Retraite