Circuit de vitesse automobile Dijon Prenois, à quand la fin ?



Suites de la manifestation pour la mobilité douce qui a eu lieu à Dijon le 21 mai. Contre le gaspillage énergétique et les pollutions du circuit de vitesse de Dijon-Prenois.

Les premiers tours de roues ont commencé en 1972, il y a tout juste 50 ans. Ces circuits de vitesse automobile créés pour la promotion de la voiture individuelle et de la compétition sont une hérésie d’un point de vue environnemental. 165 ha de forêts publiques massacrées en toute illégalité pour faire tourner des bolides énergivores et bruyants en rond le plus vite possible !

La ville de DIJON promeut la mobilité douce, une semaine sans voiture à Dijon en mai 2022 et persiste à soutenir l’activité du circuit de vitesse automobile Dijon-Prenois. En effet, M REBSAMEN a répondu par voie de presse que le nom de Dijon resterait associé au circuit de vitesse automobile, l’argument économique surclassant toutes les alarmes environnementales. Il pense aussi que le problème de gaspillage des carburants fossiles pourra être résolu par de l’énergie électrique ou par l’hydrogène sachant que toute nouvelle industrie entraine avec elle son cortège de pollutions associées ! C’est encore la fuite en avant technologique et l’installation d’éoliennes ou de panneaux photo-voltaiques pour faire tourner ces véhicules en rond.

Les Sentinelles de la Montagne Dijonnaise demandent :

  • une cohérence entre les efforts demandés aux dijonnais et la débauche d’énergie pour les loisirs de quelques riches,
  • la suppression de toute publicité concernant les sports mécaniques auprès de la jeunesse,
  • de préparer l’après-circuit par la création d’une activité économique respectueuse de l’environnement,
  • la suppression de toute subvention publique au circuit de vitesse automobile,
  • aux partenaires du circuit de s’engager à soutenir des activités de loisirs décarbonées,
  • le développement les transports en commun.

Les Sentinelles ont engagé un recours devant le tribunal administratif avec le cabinet d’avocat dijonnais Legiplanet sur le fondement du non respect de la législation sur le bruit dans le tout nouvel arrêté préfectoral d’homologation de 2021. En cas d’invalidation de l’arrêté préfectoral, l’activité du circuit s’arrêterait immédiatement ! Retour enfin au calme et au plaisir de profiter d’une campagne enfin apaisée et guérie de cette pollution inutile !

À lire, l’article de France Bleu sur la manifestation pour les mobilités douces du 21 mai 2022.

Sentinelles de la Montagne Dijonnaise



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Énergies fossiles

S3 EP5 - Le stade final de l’impérialisme

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.es surfe sur la déferlante des luttes dans les monde. Cette semaine, la première partie d’un double épisode consacré aux luttes contre l’industrie extractive sur le continent.

S2 EP11 - Mythe de la catastrophe et dictat de la dette

Deux fois par mois, l’Actu des Oublié.e.s s’intéresse aux luttes à travers le monde. Cette semaine, nous questionnons le concept de catastrophe écologique et la capacité des multinationales à faire passer la destruction du vivant pour un accident.

Pas de victoire de la lutte écologiste sans lutte des classes !

Et même si une partie de l’humanité, menée par des idées réactionnaires ou des intérêts mercantiles, tentera à un moment ou un autre de nous contrôler, continuera à tuer la nature qui nous entoure ou essaiera de nous enfermer, nous continuerons à lutter.

Articles de la même thématique : Circuit Prenois