No TAP : un an et demi de lutte contre le gazoduc transadriatique



Sortie du second opus de la collection « territoires en bataille » de Mauvaise Troupe. Il relate la lutte contre le gazoduc TAP au sud de l’Italie, un véritable art de vivre et de lutter, entremêlé d’oliviers, de murs en pierres sèches et de tarentelles.

Le TGV Lyon-Turin va-t-il être abandonné par l’État italien ? Jamais l’hypothèse n’est apparue aussi crédible depuis que la métropole turinoise s’est explicitement prononcée pour l’arrêt de l’infrastructure, la semaine dernière. Stopper tous les GPII, c’était un pan important du programme du mouvement Cinq Étoiles. Quelques mois après être arrivé à la tête de l’État grâce à ses charmants partenaires de la Ligue du Nord, l’application de celui-ci semble pour le moins compromise. Car si le sort du TAV est encore en suspens, celui du TAP, le Trans Adriatic Pipeline, ne l’est plus. « L’opera si farà » vient de trancher le chef du Conseil. À peine quelques heures après l’annonce, les travaux reprenaient dans le Salento, l’aride péninsule qui forme le talon de la botte italienne.

Pourtant, durant les 18 derniers mois, les No TAP n’ont pas ménagé leurs efforts pour stopper la construction de l’énorme gazoduc : presidi, manifestations populaires, grève générale des commerçants et sabotages. Ils ont déployé avec célérité tout le savoir-faire élaboré ces dernières années dans les luttes territoriales. Mais face à eux, la contre-offensive gouvernementale est elle aussi désormais très bien rodée. En à peine quelques mois, la zone du chantier a été militarisée, et de nombreuses amendes ou interdictions de territoire délivrées par la Préfecture. Mais il en faut plus pour abattre les Salentins qui cultivent un véritable art de vivre et de lutter, entremêlé d’oliviers, de murs en pierres sèches et de tarentelles. Ce second opus de Territoires en bataille ambitionne de le donner à partager en colportant les voix de deux jeunes du pays, Lucia et Giacomo.

Vous pouvez lire le texte en intégralité ou le télécharger en format PDF-brochure sur le site du collectif Mauvaise Troupe



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Changer le PLUI aux Lentillères, il est temps ! [Rassemblement le 25/11 ]

Après que Rebsamen ait annoncé il y a deux ans l’abandon de la phase 2 de l’écocité Jardins des maraîchers, il n’en est rien dans la traduction juridique du Plan Local d’Urbanisme qui classe toujours cette zone comme Zone à Urbaniser. Une promesse électorale qui ne se traduit pas dans la pratique, on pouvait s’y attendre...c’est le moment de s’y coller !

Articles de la même thématique : Pollution

COP26 : les mobilisations pour la justice climatique du 6 novembre en Bourgogne

La conférence annuelle de l’ONU sur le climat « COP26 » se tient du 1er au 12 novembre à Glasgow en Écosse et réunira des dirigeants et des experts mondiaux sur les négociations mondiales autour du Climat. Partout en France et dans le monde, des mobilisations s’organisent pour pousser les dirigeants à agir réellement : manifestations, rassemblements, actions, débats publics...

Triez vos déchets ! Bande de sales pauvres !

Les écologistes divers et variés, ainsi que la pensée bourgeoise en général, adorent faire culpabiliser nos classes populaires sur la pollution, le réchauffement climatique, « la planète », « gaïa »,… Pourtant nous ne décidons de rien, et contrairement à ce que disent ces bourgeois verts, nous ne choisissons pas du tout ce que l’on mange. Si les entreprises agro-alimentaires devenaient totalement transparentes d’un coup, ça engendrerait un soulèvement populaire et spontané, accompagné d’une collectivisation des terres agricoles et des usines.