On ne tombe pas du 12e étage... - Une expo à propos d’un féminicide

L’exposition temporaire du Chez Nous est une série de bulles, extraites d’une discussion autour de la mort d’une femme assassinée par son mari à Ivry, début octobre.

JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 855.8 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Machisme

Condamner le viol pour renforcer la culture du viol

« Et puis régulièrement un compte masculin débarque et explique que le mieux à faire, contre les violences sexuelles, c’est de tuer, torturer, mutiler leurs auteurs. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce genre de comportement appartient pleinement à la culture du viol. »
Article repris du blog sur l’écologie politique d’Aude Vidal.

Désormais on se lève, on se casse... et on s’organise !

2020 est une année de tournant sécuritaire... mais aussi de révolution féministe. En février-mars, nous étions prêt·e·s à sérieusement amocher le patriarcat cis-hétéro, enragé·e·s après la victoire de Polanski aux Césars et les violences policières subies pendant la manifestation du 7 mars à Paris. Malgré la répression gouvernementale, nous ressentons encore les vibrations de ce processus d’émancipation collective, à l’intersection des luttes trans-féministes antiracistes et écolo. La résistance doit continuer !

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

#16 Actu sociale & Aggression nationaliste

Où il question de l’actualité des luttes sociales et de l’aggression par des groupuscules nationalistes d’une manifestation d’opposants aux réactionnaires de « Marchons Enfants ! ».