Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Plusieurs syndicats dénoncent la surveillance des Tanneries et des Lentillères



Solidaires 21, la CNT et la CNT Industries & Services 31 appellent à rejoindre le rassemblement de samedi 18 février contre la surveillance policière.

Surveillance et Fichages des militant.e.s de SOLIDAIRES 21 à leur insu : quand l’Etat renforce le flicage et la criminalisation des luttes

Jeudi 16 février 2023, à Dijon,

Au mois d’octobre 2022, des usager.e.s de l’Espace autogéré des Tanneries et du Quartier Libre des Lentillères à Dijon ont découvert deux caméras de surveillance dissimulées. Ce matériel de vidéosurveillance visait les accès à ces deux lieux. Cette surveillance est digne de la plus crasse des barbouzeries et illustre à la perfection la criminalisation et la répression des luttes.

Malheureusement, ces méthodes de barbouzes durent en toute impunité depuis bien trop longtemps et sont encore d’actualité quand on apprend qu’un militant du collectif « Bassines non merci » a ainsi découvert une caméra dissimulée devant son domicile, puis une balise GPS sur son véhicule.
Notre organisation syndicale est scandalisée de la surveillance politique de ces deux lieux et de toutes les personnes qui les fréquentent. SOLIDAIRES 21 souhaite obtenir rapidement une réponse de la part des pouvoirs publics.

Les militant.e.s de SOLIDAIRES 21 s’organisent et fréquentent depuis longtemps ces deux lieux hautement symboliques de la lutte politique à Dijon. Loin des clichés et des figures repoussoir, l’Espace Autogéré des Tanneries et le Quartier Libre des Lentillères sont des espaces insérés dans le tissu associatif et politique de la ville.

Récemment, l’Espace autogéré des Tanneries a apporté une aide précieuse aux organisations du mouvement social comme lors de la lutte contre la réforme des retraites en 2019/2020 (soirées de soutien, espaces de discussion, etc). Plus récemment encore, notre organisation syndicale a organisé son Assemblée Générale annuelle aux Tanneries le jeudi 09 décembre 2021. Ce jour-là, c’est plus d’une trentaine de militant.e.s de notre organisation qui ont été surveillé.e.s et fiché.e.s dans le cadre de leur action syndicale, un scandale !

Aussi, les militant.e.s de notre organisation sLa CNT filmée à Dijon Surveillance policière, dérive totalitaire yndicale profitent et participent aux nombreux événements organisés au Quartier Libre des Lentillères. Cet îlot de verdure, de terres maraichères et d’expérimentations diverses est un espace des plus précieux dans une ville où la frénésie bétonnière écrase chaque brin d’herbe et rase le moindre arbre voulant s’élever.

Notre organisation syndicale apporte très clairement son plein soutien aux personnes qui font vivre ces lieux.

Notre organisation syndicale dénonce avec force la surveillance politique dont nos militant.e.s ont fait l’objet dans le cadre de leur action syndicale.

Notre organisation syndicale soutiendra les éventuelles démarches judiciaires visant à éclaircir les responsabilités et à mettre un coup d’arrêt à de telles pratiques. D’ores et déjà, SOLIDAIRES 21 appelle à participer au bal masqué contre l’espionnage de l’État envers ses opposant·es politiques qui est organisé ce samedi 18 février à 14h, place du Bareuzai à Dijon.

Enfin, SOLIDAIRES 21 appelle à participer aux manifestations des 25 et 26 mars dans le Poitou pour mettre fin au projet des « Méga-Bassines ».

Soyons Solidaires !


La CNT filmée à Dijon Surveillance policière, dérive totalitaire

Communqué de presse du 10 février 2023

Au mois d’octobre 2022 à Dijon, des usager.e.s de l’espace autogéré des Tanneries et du Quartier Libre des Lentilières ont découvert au sommet de deux poteaux électriques du matériel de vidéo-surveillance installé par des services du Renseignement. Des caméras à globe visaient les accès à ces deux lieux (mes, zones de parking, entrées piétonnes) tandis que des antennes transmettaient les données.

Plusieurs éléments attestent de la présence de ce matériel de surveillance depuis l’année 2019. La Confédération Nationale du Travail n’est guère étonnée par ces pratiques de surveillance large et indifférenciée, de surveillance de masse consistant à lancer des filets en espéreant remonter quelque chose, mettant potentiellement en cause tout un chacun et contribuant à rapprocher la notion d’espace public de celle de l’espace contrôlé d’un aéroport. Encore faut-il distinguer les caméras dont la pose est déclarée de celles mises en place dans le cadre de méthodes de barbouzes.

La Confédération Nationale du Travail, comme bien d’autres organisations, associations et collectifs, a elle-même utilisé les locaux des Tanneries pour y tenir son Congrès de 2021. les militant.e.s mandaté.e.s par leur syndicat ayant participé à ce Congrès ont donc été filmé.e.s à leur insu dans le cadre de leur activité syndicale et en-dehors de toute présomption d’actes délictueux. Cela est inadmissible.

La Confédération Nationale du Travail dénonce ces pratiques liberticides qui témoignent du peu de foi que l’Etat peut avoir pour sa population, plus proche selon sa pratique coercitive d’une chiourme que d’un ensemble d’individus libres.


Stop à la surveillance des lieux autonomes !

Communiqué de la CNT Industries & Services 31

Des caméras de vidéosurveillance camouflées, espionnant les lieux autonomes des Tanneries et du Quartier Libre des Lentillères à Dijon, ont été découvertes au mois d’octobre 2022. Des recherches ont permis d’attester une surveillance policière qui durait au moins depuis 2019. Après la découverte du dispositif par les usagèr·es des lieux, celui espionnant les Lentillères a été enlevé par les services de renseignements.

Sous prétexte de lutte contre l’insécurité, ce qui reste encore à prouver, le gouvernement étend illégalement l’utilisation des caméras à la surveillance des lieux politisés où serait susceptible d’éclore une opposition à son monde bien huilé.

Cette découverte n’est qu’un événement de plus dans cette fuite en avant sécuritaire, qui devient en réalité un mode de contrôle des populations par les états néolibéraux. Toutefois, il est encore temps de faire machine arrière en montrant une opposition ferme à cette politique et en soutenant les espaces offrant autre chose qu’une vision marchande et autoritaire du monde.

La CNT Industries & Services 31 soutient l’espace autogéré des Tanneries et le Quartier Libre des Lentillères. Nous appelons à participer, le samedi 18 février 2023 à Dijon, au rassemblement festif et au bal masqué contre l’espionnage de l’État envers ses opposant·es politiques.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Videosurveillance

Vive les jeux du zbeul 2024 !

Bientôt c’est les JO, et on compte bien perturber la messe sans attendre la cérémonie d’ouverture ! Alors on appelle tous-tes celle-ux qui sont plus partisan-nes du feu de joie que de la flamme olympique à prendre part aux jeux du zbeul 2024. Un blog (zbeul2024.noblogs.org) et un compte twitter (@Zbeul2024) serviront à relayer des initiatives de zbeul antiJO, que ce soit là où se dérouleront les épreuves comme n’importe où ailleurs !

Contre les obsessions sécuritaires, attaquons les JO du contrôle !

Les JO sont une bonne occasion de mettre tout le monde au pas, et de déployer pour cela des équipements sécuritaires à chaque fois plus inédits. Pour avoir une petite idée de qui participe à ce jeux morbide, voici la liste des entreprises qui se font de la maille avec le business du réarmement et de la surveillance.

Articles de la même thématique : Police