Procès des malfaiteurs de Bure : retour sur la première journée

Première journée pailletée au tribunal de Bar-le-Duc, où inculpé·es et avocat·es se sont joint·es à une manifestation violette qui a fait résonné la cité meusienne !

Ce qu’il faut retenir de cette première journée :

  • 600 personnes se sont réunies devant le tribunal de Bar-le-duc pendant toute la journée.
  • Ce premier jour de procès était consacrée à l’exposé des nullités, puis à la lecture des 180 pages qui résumaient les chefs d’inculpation (les faits reprochés).
  • Les 7 inculpé·es ont décidé de ne pas répondre aux questions du tribunal. Ils et elles ont expliqué leurs positions à travers des déclarations retrouvable sur le fil info en lien ci-dessous.
  • Avocat·es et inculpé·es ont demandé aux juges que la séance de l’après-midi soit reportée pour pouvoir aller manifester. Les juges ont refusé.
  • Le juge a fait éteindre les lumières de la salle, allumées inutilement, après qu’un incupé en ait fait la remarque...
  • À 14h, une manifestation pailletée est partie du tribunal pour traverser Bar-le-duc. Inculpé:es et avocat·es ont participé à la manif ! Seul deux avocats sont restés à l’audience pour s’assurer du déroulé.
  • En l’absence des inculpé·es, les juges ont suspendu l’audience après avoir fini de lire le renvoi !

Belle journée de lutte, dans et hors du tribunal !
N’hésitez pas à rejoindre le rassemblement demain et après-demain ! Le procès va encore être long !

JPEG - 305.4 ko
JPEG - 322.1 ko
JPEG - 184.7 ko
JPEG - 269 ko
JPEG - 274.7 ko
JPEG - 190.8 ko
JPEG - 308.9 ko
JPEG - 294.7 ko
JPEG - 141 ko
JPEG - 332.7 ko
JPEG - 272.8 ko
JPEG - 351.3 ko
JPEG - 188.9 ko
JPEG - 181.1 ko
JPEG - 232.1 ko
JPEG - 217.4 ko
JPEG - 273.8 ko
JPEG - 301.7 ko
JPEG - 248.6 ko
JPEG - 397.2 ko
JPEG - 442.5 ko
JPEG - 216.7 ko
JPEG - 267.7 ko
JPEG - 315.9 ko
JPEG - 413.2 ko
JPEG - 334.8 ko
JPEG - 642.4 ko
JPEG - 609.9 ko
JPEG - 226.3 ko
JPEG - 450 ko
JPEG - 533.9 ko
JPEG - 503.8 ko
JPEG - 491.7 ko
JPEG - 268.5 ko
JPEG - 300 ko
JPEG - 352.6 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Procès de Bure - L’Enfouissement de la Contestation

La radioactivité des combustibles usés décroit au fil des ans, contrairement à la tension entre l’État et les contestataires au projet Cigéo. C’est que ce projet d’enfouissement des déchets les plus dangereux revêt une importance cruciale pour le secteur nucléaire, et donc les gouvernements français successifs. Le procès qui vient de se tenir pourrait éclairer sur la situation de la critique du Nucléaire en notre pays.

Bure, Bure, Bure ! Un podcast antinucléaire

À l’occasion du procès des malfaiteurs à Bar-le-Duc (Meuse) les 1er, 2 et 3 juin, l’émission Mayday revient pendant une heure sur la lutte antinucléaire à Bure et sa répression.

Articles de la même thématique : Justice

Zone d’Écologies Communale : Tordre le droit pour défendre les Lentillères

La Zone d’Écologies Communale, c’est ce que nous avons inventé sur les Lentillères pour traduire juridiquement notre auto-organisation, et l’entrêmelement de nos usages. Une brochure de 48 pages déroule l’origine de cette idée, sa construction juridique, les précédents sur lesquels construire un droit des communs et les questionnements que toute cette histoire soulève.

Procès des malfaiteurs de Bure : Récit de la deuxième journée

Deuxième journée de procès pour « l’association de malfaiteurs » de Bure, rythmée par l’audition des témoins appelé·es par la défense, l’écriture de cartes postales pour des prisonniè·res et toujours un grand vide du côté du dossier...

Militant d’extrême-droite jugé à Dijon : « Vous l’avez laissé pour mort »

Jeudi 20 mai au TGI de Dijon, deux prévenus comparaissaient pour des violences qualifiées d’inouïes. Après trois renvois dont l’un pour une « perte du dossier », les parties civiles ont enfin pu exprimer leur désarroi et obtenir réparation. Eddy M. et Julie D. ont été reconnus coupables, lourdement condamnés malgré l’absence d’antécédents. Une audience qui fait écho aux convictions extrémistes du principal accusé, bien qu’elles n’aient pas émergé durant les poursuites. Car cette caractéristique pourrait être une clé, et nourrir d’autres affaires à ce jour sans suites.