Rendez-vous du 6 au 9 août à Dijon et au CEA-Valduc pour les commémorations des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki



Il s’agit de la dixième édition dans la région.

Communiqué de presse 6 août 2023

La France doit adhérer au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN).

Les participants se réunissent en solidarité avec les victimes des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki et celles des plus de 2 000 essais nucléaires. Ils s’engagent pour que la France adhère au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires de l’ONU.
Le nucléaire - militaire comme civil - crée une insécurité majeure sur notre planète, comme le souligne encore la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine le 24 février 2022, et l’occupation des 6 réacteurs de Zaporijjia.

Or, grâce à l’entrée en vigueur le 22 janvier 2021 du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), les armes nucléaires sont illégales au regard du droit international. Adopté par 122 États à l’ONU en 2017, le TIAN interdit la possession, la fabrication, l’usage et la menace d’utilisation des armes nucléaires, donc la stratégie de « dissuasion nucléaire ». Un traité que les neuf puissances nucléaires et leurs alliés refusent de considérer au mépris du respect de la démocratie internationale et de leurs propres engagements internationaux pris notamment dans le cadre du Traité sur la non-prolifération (TNP)
En effet, l’article VI du TNP, entré en vigueur en 1970, il y a 53 ans, demande aux États membres de « s’engage[r] à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire ».
Du 6 au 9 août, ces quatre jours d’actions seront également l’occasion d’interpeller Emmanuel Macron qui vient d’annoncer une nouvelle augmentation des dépenses militaires, dont 13 % sont consacrées à la maintenance et au renouvellement de l’arsenal nucléaire ; (5,3 milliards d’euros en 2022, 5,6 en 2023) et la somme faramineuse de 53,69 € milliards d’euros pour les années à venir. Donc une moyenne annuelle de 7,67 Mds € par an !
150 000 € par minute pour détruire l’humanité.
En 2022, les 9 pays disposant de l’arme nucléaire ont consacré 78,84 milliards d’euros à ces armes terrifiantes, soit près de 150 000 € par minute...

Plus de 12 700 bombes nucléaires menacent l’humanité !
Et 1 800 sont en état d’alerte, prêtes à partir en 15 minutes. La France dispose de 290 bombes nucléaires et un ou deux sous-marin sont prêts en permanence à tirer l’équivalent de 1 000 bombes d’Hiroshima.
Cette année, 15 sites d’Action-Jeûne sur 4 continents vous attendent, venez les renforcer !
France : Larzac (12), Dampierre (Jura), Dijon-CEA Valduc, Epinal, Presquîle de Crozon , Tours.
Royaume-Uni : Pays de Galle : Knighton. Angleterre : Londres, Keighley, Plymouth, Bristol.
Côte d’Ivoire : San Pedro
Niger.
Nouvelle-Zélande : Auckland
USA, Utah : Hill Aerospace Museum.

Programme Dijon et CEA Valduc :
  • 6 et 7 août : stand d’information place de la République à Dijon de 10 à 17 h.
  • 8 août 11 h : Rendez-vous est donné à Salives devant le CEA Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), qui fait la maintenance des 290 bombes atomiques françaises, et les modernisent avec les anglais. Lectures de victimes des bombes, prise de paroles, chants ... Covoiturage de Dijon 10 h, retour vers 14 h.
    Inscriptions : J-Marc au 06 14 24 86 96
    Une visio-conférence se tiendra entre les différents groupes internationaux !
  • 9 août :
    11 h Commémoration de Nagasaki à 11 h, en présence d’un représentant du maire de Dijon. Dijon est adhérente de Maires pour la PAIX.
    12 h Accueil à la Mairie de Dijon avec une collation de rupture de jeûne, salle d’attente des mariages.
    Les vigies et actions non-violentes menées par le « Collectif Bourgogne Franche Comté pour l’abolition des armes nucléaires » s’inscrivent dans le cadre d’ ICAN, ’Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires’ (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), prix Nobel de la paix 2017, et dans la suite des précédentes victoires de l’ONU : interdiction des armes biologiques (1972), des armes chimiques (1993), des mines antipersonnel (1997), et des bombes à sous-munitions (2008).

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires
http://abolitiondesarmesnucleaires.org



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Interdire les armes nucléaires

51e vigie citoyenne mensuelle pour la reconversion du site CEA-Valduc. Communiqué du Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires

[Bure] Appel à don matériel pour la gare

Les annonces de l’ANDRA fin 2023 se sont confirmées… Nous allons avoir besoin de vous, de vos ami.es et de toutes les personnes attachées ou pas encore à ce lieu pour ne pas le laisser disparaître si facilement.

Articles de la même thématique : Désarmement nucléaire

Le président Macron à Hiroshima

La ville martyre d’Hiroshima, victime de la bombe atomique américaine en 1945, accueille le sommet du G7 du 19 au 21 mai. Ce sera la première visite d’un président français sur ce site de mémoire.