Solidarité avec la ZAD et Atenco ! Communiqué international

« Douze ans après l’opération policière et la brutale répression contre les habitants de San Salvador Atenco, les 3 et 4 mai 2006, qui fut décidée par Enrique Peña Nieto, alors gouverneur de l’État de Mexico, nous tenons à faire savoir que nous n’avons pas oublié nos compas... »

SOLIDARITÉ AVEC LA ZAD ET AVEC ATENCO !
Communiqué international

Douze ans après l’opération policière et la brutale répression contre les habitants de San Salvador Atenco, les 3 et 4 mai 2006, qui fut décidée par Enrique Peña Nieto, alors gouverneur de l’État de Mexico, nous tenons à faire savoir que nous n’avons pas oublié nos compas du Front des Villages en Défense de la Terre, de la Sexta, du Congrès national Indigène, et toutes les personnes qui, ce jour-là, ont dû subir les coups, la torture et l’incarcération. Nous n’oublions pas l’assassinat de l’adolescent Javier Cortés, ni celui du compa étudiant Alexis Benhumea, ni non plus le viol de dizaines de compañeras, qui exigent encore aujourd’hui justice devant la Cour Inter-américaine des Droits de l’Homme, et qui luttent sans répit pour obtenir la condamnation des responsables matériels et intellectuels de cette répression.

Nous savons parfaitement que cette opération policiaco-militaire perpétrée par Enrique Peña Nieto et les différentes instances du gouvernement mexicain n’était qu’une manœuvre pour se venger du village en lutte d’Atenco, qui avait réussi en 2002 à empêcher la spoliation et l’expropriation de leurs terres par un méga-projet d’aéroport, ainsi qu’une manœuvre d’intimidation à l’encontre des personnes qui à cette époque-là, tentaient d’unir les résistances et les solidarités mexicaines et internationales, depuis en bas à gauche.

Alors que, depuis mars dernier, le gouvernement français s’obstine lui aussi à se venger de sa tentative ratée d’imposer la construction d’un nouvel aéroport à Nantes, en détruisant pour cela des dizaines de lieux d’habitation de la « Zone À Défendre », en occupant les lieux avec des milliers d’éléments policiers et en provoquant des centaines de blessé·es, nous souhaitons partager avec vous notre conviction que la solidarité entre les luttes d’en bas et contre la répression est vitale ! Il est partout nécessaire de parier sur cette solidarité entre les luttes, pour que l’on puisse combattre cet ennemi commun qui, dans chacun de nos territoires, de nos lieux de vies et sur chacune de nos barricades, fait tout pour nous soumettre et tenter d’interdire par le biais de ses politiques de terreur toute tentative de collectivisation des terres et de vie partagée et commune.

JPEG - 854.8 ko
Manif 28 avril

Depuis l’Europe, nous continuons à rejeter le projet de nouvel aéroport international de la ville de Mexico, qui n’est rien de plus qu’une nouvelle opportunité de profits et de millions de bénéfices pour les multinationales et les promoteurs immobiliers qui cherchent à profiter des terrains et des ressources naturelles des villages du nord-est de la ville de Mexico !

Nous dénonçons les tentatives d’intimidation contre les opposant·es, la corruption, les dessous de table et les malversations des assemblées collectives de gestion des terres, ainsi que l’inapplication des recours juridiques déposés contre le projet ! Nous continuons à être solidaires de celles et ceux qui continuent à croire en la vie, et qui ne veulent pas être soumis·es et piétiné·es au nom d’un faux « progrès » !

Compas, nous restons attentifs à votre lutte, et nous soutenons de tout notre cœur le digne combat des femmes qui furent violées en 2006, pour qu’enfin Peña Nieto et son gouvernement soient condamnés pour leurs opérations de répression répugnantes.

Nous appelons également à rester attentifs à tout ce qui pourrait survenir contre la lutte jumelle de la ZAD à Notre-Dame-des-Landes, en France, où l’on craint de nouvelles opérations de répression, de destruction et d’expulsion. Nous savons que nos luttes sont bien plus nombreuses que cela, et ce n’est que par l’union, en rassemblant nos forces et nos esprits, que nous réussirons à résister et à obtenir des victoires pour les peuples !

COMPAS, CE MOIS DE MAI SANGLANT NE SOMBRERA PAS DANS L’OUBLI !

MAI SERA UN MOIS DE LUTTE ET DE COMBAT !

JPEG - 1.3 Mo
« La terre à celles qui la font vivre »

Depuis l’Europe : Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte y Collectivo Paris Ayotzinapa (Paris, Francia), MutVitz13 (Marsella), Espoir Chiapas (Francia-Mexico), des Habitant·es de la ZAD (Notre-Dame-des-Landes, Francia), Quartier Libre des Lentillères (Dijon, Francia), Solidarité pour le Mexique (Strasbourg, Francia), MutVitz34 (Tolosa, Francia), Confederacion Nacional del Trabajo (CNT, Francia), Adherentes de la Sexta y Associació Solidaria Cafè Rebeldía-Infoespai (Barcelona), ASSI (Acción Social Internacionalista, Madrid), Madrid43 Ayotzinapa, « Y Retiemble » (Madrid, Estado español), Confederacion General del Trabajo (CGT, Estado español), London Mexico Solidarity (Londres, Inglaterra), ¡Alerta ! Lateinamerica Gruppe (Düsseldorf, Alemania), Colectivo Acción Solidaria con México (Austria), TxiapasEKIN (Pais vasco), La Pirata : Nodo Solidale (Mexico e Italia), Collettivo zapatista Lugano (Suiza), Adherentes individuales (Alemania, Francia, Italia).


P.-S.

Plus d’infos :
Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte : http://cspcl.ouvaton.org/
Blog d’information et de réflexion sur le Chiapas et la lutte autonome en France et dans le monde : https://espoirchiapas.blogspot.fr/


Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

No Tav : un été de lutte contre le TGV Lyon-Turin

Même si on en parle encore peu côté français, la lutte contre le projet de TGV Lyon-Turin a repris de plus belle depuis début juillet ! Alors que les habitant·es du Val Susa se battent depuis une vingtaine d’année contre la destruction de leur vallée, la lutte vient d’entrer dans une nouvelle phase.
À partir de différents extraits d’articles, voici un petit retour sur la situation de ce dernier mois.

Articles de la même thématique : Bétonisation

[Besançon] Récit singulier de l’occupation des Vaîtes

Dans l’article qui annonçait l’occupation des Vaîtes à Besançon, l’équipe de modération de Dijoncter appelait les personnes qui avaient participé à cette occupation à raconter cette journée depuis leur propre point de vue. Une lectrice à répondu à cet appel en nous envoyant ce super récit.