Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Dénoncer le saccage d’une zone humide


Yonne

Droit de réponse à l’article de l’Yonne Républicaine du samedi 8 juillet « Futur centre aquatique de Puisaye-Forterre : chantier en cours, mise au point et banderoles d’activistes ».

JPEG - 1.4 Mo

L’article fait le point sur les travaux de la piscine de Toucy : le projet, son coût, ses artisan·e·s, ses délais pour convaincre du bien fondé du projet.
Puis il revient sur l’action du 9 juin 2023, la première du Groupe Local Extinction Rebellion pour contester non pas l’équipement mais sa localisation sur une nappe phréatique affleurante.
Dans le contexte de sécheresse lié au changement climatique, il est criminel de détruire des zones humides. C’est l’atteinte à un écosystème précieux et fragile qui est dénoncé : le choix écocidaire d’un emplacement à proximité de l’étang quand des alternatives existaient.

JPEG - 1.6 Mo

La gravité de l’atteinte faite aux communs justifie des dénonciations hebdomadaires soit sur le local de la communauté de communes (9 juin, 16 juin, 24 juin) ou sur le chantier (9 juin, 2 juillet, 7 juillet ) via plusieurs affichages sur les rainettes particulièrement menacées par le projet.

JPEG - 1.2 Mo

Chacun de ces affichages s’accompagne du hashtag #PiscineToucy comme signature pour Extinction Rebellion, comme le remarque le journaliste. Ils sont mis en place à la veille du marché de Toucy dont la notoriété assure une grande visibilité.

JPEG - 1.6 Mo

Néanmoins, le Groupe Local Extinction Rebellion dément toutes implications dans la disparition du permis de construire dénoncée par l’intercommunalité. Tout en état solidaires de l’action et se félicitant de voir qu’iels ne sont pas les seul·e·s activistes à dénoncer ce projet.
D’ailleurs lors de l’action du 9 juin, des promeneureuses avaient félicités les militant·e·s de la mise en place des banderoles.
Reste que si le dossier de la Piscine de Toucy n’était pas polémique, l’intercommunalité n’éprouverait pas un besoin constant de justification de ces travaux - d’abord en modifiant sa vitrine dans ce sens suite à la première action du 9 juin puis dans les propos rapportés dans l’article du 8 juillet.

Extinction Rebellion se bat pour préserver le vivant.
Nous réclamons la fin des activités écocidaires et l’arrêt de la bétonisation dont le chantier de la piscine de Toucy n’est qu’un symbole parmi d’autres.
Pour sauver le vivant, rejoignez nous : auxerre@extinctionrebellion.fr



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers

L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.

Articles de la même thématique : Réchauffement climatique

Greenwashing de la centrale biomasse de Dijon

A Dijon, 4e ville la plus verte de France, les réseaux de chaleur biomasse « bas carbone » sont censés décarboner la chaleur, avec par exemple la centrale biomasse de Dalkia , la chaufferie des Péjoces. Cependant, de très nombreux éléments scientifiques démontrent que cette neutralité carbone du bois énergie est erronée et que la combustion du bois accélère de façon massive le changement climatique, contrairement au stock de carbone dans les forêts, dans le bois matériau et dans le biochar qui améliore les sols agricoles. Il est donc urgent de s’attaquer au greenwashing des réseaux de chaleur biomasse de Dijon.

Afforestation au bord de la Lino

Le dimanche 14 avril, une quarantaine de citoyens ont répondu présent à l’invitation de l’association Forestiers du Monde afin de planter 550 arbres et arbustes composés de 51 espèces sur un délaissé routier. Une action concrète et locale pour limiter le dérèglement climatique et favoriser la biodiversité. Un article provenant du site Dijon-écolo.