Un troisième migrant retrouvé mort dans les Alpes en deux semaines

La mobilisation des habitant·es du briançonnais cet hiver n’a pas suffi, un troisième corps vient d’être retrouvé.

« Le drame tant redouté s’est finalement produit. Selon le quotidien italien La Repubblica, le corps d’« un homme à la peau sombre » a été retrouvé aujourd’hui, un peu avant midi, du côté italien du col de l’Échelle. Un promeneur a découvert l’homme inanimé, près d’un torrent. L’absence de papiers d’identité n’a pas pour le moment permis de l’identifier, mais tout porte à croire qu’il s’agit bien d’un migrant qui entreprenait le passage de la frontière franco-italienne.

Depuis plusieurs mois, le col de l’Échelle, le plus bas des Alpes occidentales (1762 mètres), est devenu un point de passage très fréquenté par les migrants. Sur l’année 2017, le réseau Tous Migrants estime avoir accueilli près de 3000 personnes au « Refuge solidaire », à Briançon, où sont hébergés ceux qui réussissent à franchir la montagne [1]. Avec les premiers flocons persistants de janvier, le col a fini par être fermé à la circulation, comme chaque année, où il n’est jamais déneigé en hiver. A Bardonecchia, dernière ville-étape où les migrants arrivent par le train avant d’entamer la dangereuse traversée, des bénévoles italiens s’étaient alors organisés pour convaincre les migrants de détourner leur chemin vers Clavière et Montgenèvre, à 10 kilomètres au sud. »

La suite est à lire sur Bastamag.