Violences conjugales : rassemblement devant le tribunal de Dijon ce mercredi

Rassemblement le mercredi 26 mai à 12h devant le Tribunal de Dijon pour débattre des violences conjugales et la justice.

Le 28 avril , Marjolaine contactait l’association Les Orageus.e.s pour nous faire part de l’histoire de sa sœur :

Après plusieurs plaintes et une condamnation pour violence sur conjoint, Laura est encore victime des coups de son ex-conjoint, devant plusieurs témoins, avec menace de mort, le 25 avril dernier. Elle est prise en charge d’urgence à l’hôpital et subira suite à ses nombreuses blessures une chirurgie reconstructrice du nez. Outre les blessures corporelles, les blessures psychologiques n’en sont pas moins graves.
La peine encourue et les nombreux avertissements n’ont - encore une fois ! - pas suffit à dissuader le récidiviste.

Cette histoire c’est l’histoire de Laura mais c’est aussi l’histoire de milliers de femmes.

Aujourd’hui en France, une femme décède tous les deux jours, victime de son conjoint.

  • En 2019, 126000 [1] femmes ont signalé des violences commises par leur conjoint. Soit une augmentation de 16% par rapport à l’année 2018...
  • En 2019, 154 femmes sont mortes tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint, en 2020, 100.

Au 25 mai 2021, l’association NousToutes rapporte le chiffre terrifiant de 43 femmes tuées depuis janvier 2021.

Ceci est intolérable. Cela ne devrait pas se passer.
Cela ne devrait plus se passer.

Que fait-on aujourd’hui pour aider ces femmes ? Que fait la justice ?

Le 26 mai à 13h30 se tiendra le procès .....

En soutien à Laura et en soutien à toutes ces femmes nous organisons un rassemblement le 26 mai à 12h devant le tribunal de Dijon.

Soyons nombreux.se.s !

Le collectif 25 Novembre se joint à nous pour le rassemblement.



Notes

[1Chiffres de la MIPROF

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

Pride off au squat La Pigeonne à Strasbourg

Au squat La Pigeonne, on ne veut pas que juin soit le mois de notre visibilité et de notre récupération, mais au contraire un mois de plus dans l’année pour partager nos colères et notre soif de liberté ! On vous propose deux dimanches pour se retrouver et construire collectivement d’autres luttes et d’autres mémoires queers dans notre Bibliothèque Marsha P. Johnson.

Féministes, nous luttons contre la répression d’État

Des intellectuels et des artistes, dont Françoise Vergès, Isabelle Stengers, Paul B. Preciado et plusieurs collectifs féministes s’allient pour affirmer « leur peur et leur colère face à la course sécuritaire menée par le gouvernement », et réclamer la libération des militants arrêtés le 8 décembre 2020.

Organisations féministes, LGBTI, syndicales, nous soutenons tous les modes de lutte antiraciste

« La non-mixité est un acquis du mouvement social depuis le XIXe siècle, défendons-la pour toutes et tous ! » Un ensemble d’organisations féministes, LGBTI et syndicales demande le retrait de l’amendement sur les réunions en non-mixité racisée et de la loi « séparatisme ». La non-mixité est une pratique historique qui a permis de nombreuses avancées, et dans un contexte d’offensive raciste, « il est primordial de nous ranger aux côtés des organisations antiracistes », ajoutent-elles.

Articles de la même thématique : Violences conjugales