Ya du baston dans la taule



Un point sur les mutineries dans les taules.

La situation est sans aucun doute encore plus catastrophique à l’intèrieur, les détenu-es privé-es de parloirs, avec des promenades réduites, le virus qui court aussi à l’intérieur avec aucune mesure sanitaire concrète mis en application. Les syndicats de maton en demandent encore plus, pour eux la gestion de la crise sanitaire doit se faire « portes fermées ».
La situation forcément ne peut être qu’explosive.
Ce dimanche 22 mars ça chauffait à :

  • Maubeuge : une centaine de détenu ont commencé à saccager la prison dans l’après-midi, si l’ap [1] déclarait à 19h que tout était sous contrôle, le préjudice matériel comme on dit semble être important.
  • Longuenesse : une cinquantaine de détenu ont refusé de remonter de promenade et ont commis quelques dégats.
  • Meaux : les détenus ont attendu l’arrivée des ERIS pour regagner leur cellule, un d’eux a tenté de se faire la belle sans réussite. On lui souhaite que la prochaine tentative soit la bonne.
  • Uzerche : des détenus sur les toits, leur pote ont pris le contrôle de la taule, les matons se sont carapatés ! À 22h reprendre le contrôle de la prison semblait pas gagné pour l’AP ! A priori les cellules et le reste de la taule ne pourront plus être utilisé avant un petit moment !
  • Moulins : refus de regagner leur cellule dans l’après-midi après l’arrivée des ERIS, l’incident est clos pour le moment.
  • Limoges : La même qu’à Moulins.
  • idem à : Nice et St malo.
  • Rennes-Vezin : une cinquantaine de détenus refuse aussi de remonter, l’intervention des ERIS a fait revenir le calme, pour combien de temps ?
  • Fleury-Merogis : c’est 250 détenu-es qu’il a fallu mater pour retrouver un semblant de calme.

Partout les détenu-es ont des revendications qui vont dans le bon sens à savoir, plus de douche, plus de lessive, des masques, du gel hydroalcoolique, un suivi médical plus sérieux.

Nous ne pouvons qu’encourager leurs initiatives, exprimer notre solidarité de toutes les façons possibles, ne les laissons pas seul-es contre ce qu’il se passe en taule, relayons les infos, soutenons les familles.

Feu aux prisons et aux fumiers de matons.



Notes

[1Administration Pénitentiaire

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Prison - Enfermements

Une rencontre avec Kamel Daoudi, une émission de Mayday

Kamel Daoudi est connu pour être l’un des plus anciens assignés à résidence en France. Pour ces émissions on a pris le temps d’aller le rencontrer à Aurillac, on l’a enregistré longuement et on vous restitue son histoire Kafkaïenne en 2 segments d’une cinquantaine de minutes chacun.

Appel à rassemblement en soutien à Julien Assange

Les 20-21 février, la Haute Cour britannique examinera la recevabilité de l’ultime appel de Julian Assange au Royaume-Uni pour empêcher son extradition vers les États-Unis, où il risque jusqu’à 175 années de prison pour espionnage.

Articles de la même thématique : Covid 19 - État d’urgence sanitaire

C’est l’hopital qui m’a rendu malade

W. nous propose ici le récit de son parcours de soignante, de 2013 à 2023. Alors qu’actuellement, elle se relève à peine d’une grave période d’épuisement professionnel, elle revient sur la crise de l’hôpital, qui, bien avant le Covid, commençait déjà à ronger les institutions médicales au nom du capital.

La Révolution Ne Sera Pas Validiste !

Je suis épuisée. Je suis en train de lire une autre longue liste de justifications pour ne pas se masquer de la part d’une personne qui s’identifie comme étant de gauche. La plus souvent répétée ? C’est comme ça, il faut juste l’accepter. Il n’y a rien que nous puissions faire. Il n’est tout simplement pas réaliste d’éliminer le COVID.

À propos d’un livre de lettres sur « la peste »

Viennent de paraître des « lettres sur la peste » d’Olivier Cheval aux éditions la découverte, dans la collection de Lundi.am. La critique de la biopolitique gagne avec emphase ce qu’elle perd en portée critique. C’est la politique comme le virus qui s’en trouve écarté, pourquoi ?