#41 Solidarité avec les personnes exilées



Où il est question de l’ouverture d’un nouveau logement pour les personnes exilées, et de la mobilisation pour lutter contre l’expulsion de Rizart et de sa famille.

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouver dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #41 Solidarité avec les personnes exilé·es
Mardi 11 janvier 2022
Chronique pour Radio Campus Dijon

Pour aller plus loin :

Texte de la chronique

  • Eh bonne année !
  • Ouais c’est ça... bonne année... « et surtout la santé » comme on dit...
  • Ah oui je vois le genre, tu commences l’année en mode déprimé-cynique c’est ça ?
  • Oui.
  • Et tu comptes sur moi pour l’entrain de la chronique c’est ça ?
  • Quoi ?
  • Ouais c’est ça, fait comme si t’avais pas remarqué nos petits duos du genre un pessimiste / un optimiste...
  • Tu fais bien ce que tu veux, mais moi je vais pas faire comme si le grand soir approchait à grands pas...
  • Ouais ben moi aussi je suis déprimée, qu’est-ce que tu crois...
  • Ah bon, j’croyais que ça t’arrivait jamais ?!
  • Ouais mais le creux de l’hiver, le covid au plus haut, l’absence totale de lutte sociale c’est rude là... Regarde, même sur Dijoncter y’a presque rien de publier !
  • Ben tu le savais non : les années de campagnes présidentielles c’est souvent pas la joie des grandes luttes sociales.
  • Ouais mais y’a 5 ans, c’était juste après le mouvement contre la loi travail, l’apparition du cortège de tête, y’avait encore des manifs un peu tout le temps...
  • Oui c’est sur là c’est un peu plus le calme plat. Mais bon, les collectifs de lutte ont été bien chamboulé avec le covid, c’est pas rien quand même de comprendre et de réagir politiquement à la situation, piégé·es entre l’extrême droite complotiste et le gouvernement. Mais on peut pas non plus dire qu’il ne se passe rien, c’est juste que les gens qui s’activent ne font pas vraiment l’actualité en ce moment.
  • Tu penses à quoi ?
  • Je sais pas... Plein de petits collectifs qui continuent de faire preuve de solidarité, et de s’organiser pour se serrer les coudes. Par exemple tu savais qu’il y avait un squat qui venait d’ouvrir à Dijon ? Rue des Marmuzots, vers la gare ? C’est toujours un immeuble qui logera des personnes précaires plutôt que de servir la spéculation immobilière.
  • C’est pas un squat pour personnes exilées ?
  • Si exactement, y’a une trentaine de personnes qui étaient à la rue qui ont pu s’installer dans le batiment le 31 décembre. Bien sur ça reste précaire, et il va falloir soutenir l’occupation pour que le tribunal n’ordonne pas l’expulsion.
  • Ouais c’est toujours la même rengaine : le droit au logement pèse pas bien lourd dans les tribunaux face au droit de la propriété privée de laisser des batiments à l’abandon...
  • Oui c’est vrai. Mais c’est quand même chouette de se dire que des gens ont passé leur nouvel an à occuper un batiment pour ne pas laisser des gens dormir dehors.
  • J’avoue. C’est comme la mobilisation pour Rizart et ses parents, à la fois la situation est vraiment horrible et à la fois voire la solidarité qui s’organise ça redonne de l’espoir.
  • Rizart c’est un élève de cm2 c’est ça ?
  • Oui, il est scolarisé à l’école de la Colombière. Lui et ses parents viennent d’Albanie, et ils sont menacés d’expulsion depuis quelques mois. Cette semaine, les flics sont venus chez eux pour tenter de les expulser de force. La situation est tellement tragique que le père de Rizart a essayé de se tuer...
  • C’est vraiment le genre de moment où on a la sensation que les flics et la préfecture n’ont plus aucune humanité...
  • Oui. Et on peut pas les laisser faire sans réagir... La seule touche d’espoir dans cette histoire, c’est que beaucoup d’instit et de parents d’élève de l’école de la Colombière se mobilisent depuis des mois pour soutenir Rizart. Il y a des rassemblements presque tous les vendredis ces dernières semaines.
  • C’est vrai qu’on ferait mieux d’y aller plutôt que de déprimer dans notre coin.
  • À fond ! On peut se tenir au courant des prochaines mobilisations, que ce soit pour Rizart ou pour défendre le logement rue des Marmuzots.
  • Et ce mardi après-midi, on peut aussi aller soutenir les grévistes des secteurs médico-social, social et sanitaire en allant à la manifestation qui part de la Chartreuse à 13h30.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Squats - Expulsions

[Besançon] Expulsion d’un squat de mineurs étrangers

Depuis plus d’un an ce logement de fonction réquisitionné par l’association Solmiré permet un abri à des jeunes isolés étrangers dont le Département conteste la minorité. Appel à manifester contre l’inaction des pouvoirs publics, les procédures kafkaiennes d’évaluations de la minorité et la maltraitance administrative qui en résulte.

Articles de la même thématique : Mineurs scolarisés