#63 Iran - Femmes, Vie, Liberté



Où il est question du soulèvement en Iran.

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouver dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #63 Iran - Femmes, Vie, Liberté
Mardi 4 octobre 2022
Chronique pour Radio Campus Dijon

Pour aller plus loin :

  • Oua, elle fait quoi elle ?
  • Quoi, qui ça ?
  • Elle, regarde, y’a une meuf là-bas qui se coupe les cheveux au milieu des gens et elle les jette dans le feu là-bas regarde !
  • Ah ouai ça doit être en soutien au soulèvement en Iran, vient on va voir.
  • Le soulèvement en Iran, c’est quoi cette histoire ?
  • Bordel t’es pas au courant, mais tu vis dans une grotte où quoi t’as pas vu que depuis deux semaines c’est l’insurrection en Iran ?
  • Euh ben non, j’avoue... oua mais regarde là y’en a une qui brûle son écharpe !
  • Mais tu le fais exprès, c’est pas son écharpe, c’est son hijab, son voile, elle le brûle parce qu’elle en a raz-le-bol de la police des moeurs.
  • C’est con il était hyper beau, mais c’est pas les fachos qui brûlent les voiles d’habitude ?
  • Ben les fachos ils aiment pas le hijab parce que pour eux c’est un symbole religieux de l’Islam, et depuis une vingtaine d’années ils ont décidé de détester l’Islam, va savoir pourquoi. En tout cas ça marche bien, aujourd’hui même des gens du PS font chier les femmes qui se voilent.
  • Elle c’est des meufs du PS tu crois ?
  • Mais non, là ça à rien à voir avec ça, c’est des Iraniennes qui reproduisent le geste de leurs soeurs en Iran. Elles brûlent leur voile parce qu’il leur est imposé par des machos réacs.
  • Encore des fachos...
  • D’autres sortes de fachos, qui sont au pouvoir depuis 40 ans en Iran, alors tu vois au bout de 40 ans, les femmes elles sont prêtes à se mettre sacrément en danger pour sortir d’un carcan patriarcal bien étoufant.
  • Comment ils sont arrivés au pouvoir ?
  • Oula, ça remonte un peu, en fait dans les années 60 le roi d’Iran décide de mettre en place une révolution institutionnelle. Il met de côté le clergé islamique en puisant dans la culture Perse, redistribue la terre aux paysans et les profits aux ouvriers, nationalise les forêts, les pâturages et l’eau, accorde des droits nouveaux aux femmes qui accèdent au vote, au travail, au divorce.
  • Ah ouai faudrait plus de rois comme ça !
  • Te réjouis pas trop, il fesait ça pour couper l’herbe sous le pied des communistes. Et c’était pas tout rose non plus. Le régime était tenu d’une main de fer et sa police politique avait très mauvaise réputation.
  • Héhé, je me disais bien aussi...
  • En tout cas, tout ça a énervé du monde : les grands propriétaires terriens, les gros industriels, le clergé chiite, ... Et il se sont organisé pour reprendre le pouvoir. Après plusieurs tentatives avortées, ils se saisissent d’un soulèvement populaire en 1978 pour s’imposer au pouvoir l’année qui suit. Ils instaurent un État théocratique. Le clergé chiite est alors utilisé comme appareil de gouvernement réactionnaire. C’est désormais des religieux traditionnalistes qui règnent. Et les femmes en pâtissent. Elles perdent les droits qu’elles avaient nouvellement acquis. Désormais elles ne peuvent plus voyager sans la permission de leurs maris, travailler sans la permission d’un homme de leur famille, sortir en public sans se voiler. Et c’est là qu’on vient au hijab.
  • Ah oui alors du coup le hijab en Iran c’est le symbole d’un régime oppressif dont on voudrait se débarrasser.
  • Exactement !
  • Elles ont mis du temps quand même.
  • Ben attend c’est pas la première tentative. Y’a eu des soulèvement étudiants en 1999 et 2003, une insurrection en 2009. Mais depuis 2016 ça ne s’arrête plus, manifestations, émeutes, grèves générales, incendie de bâtiments, avec une culmination à l’automne 2019. À chaque fois internet est coupé, les médias ne doivent pas aborder le sujet, il y a des milliers d’arrestations, des dizaines de morts.
  • Ah ouai ça rigole pas trop, mais pourquoi le soulèvement d’intensifie depuis deux semaines ?
  • Ben y’a un geste nouveau qui est apparu dans le mouvement en décembre 2017, c’est celui de se dévoiler en public. Depuis, des femmes réitèrent ce geste régulièrement en subissant une répression bien dure. Jusqu’au 16 septembre dernier, quand Jina est tuée par la police de la moralité, celle qui s’occupe de vérifier que les femmes se soumettent bien aux ordres de moralité des hommes. Tout ça parce qu’elle ne portait pas le hijab.
  • Ça a ravivé les braises.
  • Complètement, aujourd’hui il y a des combats de rue dans 169 villes et c’est contagieux, parce qu’en Afghanistan y commence à y avoir des manifs qui prédisent un soulèvement général contre les régimes répressifs de la région.
  • Et elles chantent... c’est hyper beau.
  • Allez, on va chanter avec elles !


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

Viva la pappa !

Toutes les filles d’Eve /
Devraient faire la grève

Articles de la même thématique : Manifestations

Pour des samedis dans la rue ! Bougeons-nous !

Carburants qui augmentent et « ristourne » qui, bientôt, s’en va ; gaz et électricité qui vont augmenter de 15% en janvier ; riz et pates multipliés par 2 sur l’année ; clopes qui vont encore augmenter en janvier ; loyers qui augmentent ; péages qui augmentent. L’inflation tabasse. L’inflation précarise. Et nous, que faisons-nous ?