#73 Treize mille



Où il est question de la manifestion du 19 janvier 2023 et des suivantes

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouver dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #73 Treize Mille
Mardi 24 janvier 2023
Chronique pour Radio Campus Dijon

Ce jeudi 19 à Dijon c’était la première manif contre la réforme des retraites.

  • On était plus de 13000 manifestant.e.s ! Même la Préfecture annonce 11 000 manifestant·es. Fait rare, toutes les principales centrales syndicales (CGT, Solidaires, FO, FSU, CFTC, UNSA, CFE-CGC, CFDT et les organisations de jeunesse) appelaient à manifester. Une affluence historique donc, comme on en avait pas vu depuis les grandes grèves de 1995, qui concernaient déjà les retraites. Pour te dire, la tête du cortège approchait la place de la République quand les derniers manifestants partaient seulement de la place de la Libération.
  • Dingue !
  • Bon mais attention la loi a été présentée hier le 23 janvier au conseil des ministres alors on ne faiblit pas !
    D’abord, toutes les principales organisations syndicales appelent à une grande journée nationale de grève et de manifestations le mardi 31 janvier. Le but est de maintenir et d’amplifier la dynamique de jeudi dernier, et on a presque deux semaines pour convaincre nos collègues et notre entourage d’y participer.
  • Et d’ici là ?
  • D’ici là on ne va pas chômer. Dans l’éducation par exemple, la CGT de Côte d’Or explique que :
    "D’ici la prochaine journée nationale de grève interprofessionnelle, la CGT Éduc’action de l’académie de Dijon appelle à une semaine de grèves et d’actions dès le 23 janvier dans l’Éducation et en interprofessionnelle. Elle appelle les personnels à se réunir partout en assemblées générales et à impulser les suites de la mobilisation dans les établissements, écoles et services. Elle soutient toutes les grèves et mobilisations locales décidées par les personnels qui s’inscrivent dans la lutte pour la défense des retraites, des salaires et des conditions de travail."
  • Et de lister tout ce qui peut être fait pour faire grandir le mouvement :
    "* Tractage
    * Constitution d’une caisse de grève
    * Rédaction de communiqués de presse sur les actions entreprises et les conditions de travail
    * Collage d’affiches
    * Envoi de courriers individuels de rejet de la réforme adressés aux députés
    * Participation aux actions organisées par les syndicats interpro."
  • Et qu’est-ce qu’il ont prévu par chez nous les syndicats interpro ?
  • Eh bien justement, l’intersyndicale locale a annoncé ce lundi soir, qu’une manifestation aurait lieu jeudi soir, le 26, à 18h, devant la Préfecture de Dijon.
  • Deux dates à retenir donc : ce jeudi, 18h, devant la Préfecture, et mardi prochain, le 31, pour une journée de grève et de manifestation historique !
    Meme les luttes écologistes comme les Soulèvements de la terre sont de la parti et appellent à répondre à la catastrophe en cours, en renforcant l’entraide et la solidarité, en retissant les liens entre les générations, en consacrant du temps à des modes de substistance non marchands ; en combattant un productivisme qui épuise autant la planète que les travailleur·euses. Ils et elles veulent lutter pour le monde de demain, celui du respect des corps au travail, des écosystèmes et du vivant dans sa globalité. »
    Tiens et ya d’autre ttype de geste écologique aussi : Les travailleurs et travailleuses du secteur de l’énergie qui ont couper le courant à celles et ceux qui soutiennent la réforme à Paris dans le lot et en Haute Marne Dans le viseur de ces syndicalistes : des élu-es macronistes et du reste de la droite, ainsi que le patronat.

On lache rien ! parceque comme l’analysait macron en 2019
alors surtout n’oubliez pas



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

Articles de la même thématique : Retraite