[Rassemblement] Nous voulons des coquelicots

Quatrième rassemblement dijonnais du mouvement « nous voulons des coquelicots » vendredi 4 janvier à 18h30, Place François Rude à Dijon
Le but de ce mouvement citoyen est de demander l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France.

Nous échangerons des vœux « fleuris et sans pesticide » pour cette nouvelle année.
N’hésitez pas à apporter de la nourriture et des boissons à partager, sans oublier votre mug ou gobelet recyclable.

Vous pouvez nous suivre sur la page Facebook : Nous voulons des coquelicots Cote D’Or 21 et bien sûr signer la pétition sur le site national nousvoulonsdescoquelicots.org.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Pollution

Rejoignez les actions du 17 juin contre la réintoxication du monde - ce qui s’annonce !

Pour le 17 juin sont déjà annoncés une série d’actions, blocages, rassemblements, vélorutions, occupations de terres ou de bâtiments aux quatre coins du pays et au-delà. Elles auront lieu sur des forêts, terres cultivables, parcs, friches urbaines réensauvagées ou zones humides menacées.

[MàJ] 17 juin : action à Dijon !

« Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent. »

La Gazette des confiné·es #17 - Black Lives Matter, licenciements de masse et Covid en Afrique

Cette ultime Gazette commence par l’espoir d’un soulèvement fertile contre l’oppression raciste. Et si des semaines de confinement nous avaient plus uni·es que séparé·es ? Faisons ce pari, car d’âpres combats commencent, tant contre l’immense casse sociale facilitée par les ordonnances Macron que pour faire obstacle aux grands projets inutiles et imposés. Sans parler de l’aide aux exilé·es, notamment à Lesbos.

Articles de la même thématique : Agriculture bio

[En images] Prise de terre contre la réintoxication du monde

Depuis mercredi 17 juin, deux hectares de terre situées Avenue de Langres sont occupées et commencent à être transformer en jardins collectifs. Retour en image sur la journée d’occupation qui répondait à l’appel national contre la réintoxication du monde, à travers deux séries de photos.

Il y a dix ans, une manifestation lançait l’occupation des Lentillères

« J’ai 10 ans » ! Plongée dans les archives de cette tumultueuse première décennie et particulièrement sur la date anniversaire. Par ces temps de confinement, on vous emmène en ballade dans les archives du média militant local de l’époque - Brassicanigra - avec des articles, des photos et aussi des vidéos glannées sur le web.

Les rendez-vous de l’université populaire et buissonière de Risomes à Mâlain

Les conférences-débats de l’Université Populaire et Buissonnière de Risomes sont avant tout des moments de découverte et de partage, autour d’un livre, d’une idée, d’un projet. Ouvert à toutes et tous, les thèmes abordés sont souvent liés à l’écologie politique, l’agriculture alternative, les luttes et expérimentations sociales. Voici la programmation pour le projet semestre.