Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

La diversité est-elle une variable d’ajustement ...



Sous le haut patronage du ministère de la Culture, de la Francophonie et de la Diversité, trois écrivains de théâtre, Amine Adjina, Gustave Akakpo et Métie Navajo, sont invités à présenter une conférence intitulée La diversité est-elle une variable d’ajustement pour un nouveau langage théâtral non genré multiple et unitaire ?

Le mercredi 7 février à 20h aux Tanneries.
Prix Libre
Durée : 1h15

Âge minimum conseillé : 15 ans

Ouverture du bar à 19h ainsi qu’après la pièce de théâtre - petits grignotis

Pour se faire et dans une démarche participative, ils ont préalablement soumis un questionnaire au public. Au cours de la conférence sera élu·e un ou une représentant·e de la diversité, chargé·e de mettre en place les outils de transformation du paysage culturel français. Mais les trois candidats finissent par remettre en cause le principe même de compétition-sélection au cœur de la démarche démocratique majoritairement adoptée. Quant à la diversité, le mot n’est-il pas souvent un piège ? Comment trouver le moyen de s’en échapper sans renoncer pour autant à ce que chacun ait une véritable place ?

Conçu, écrit et joué par
Amine Adjina,
Gustave Akakpo
et Métie Navajo

Produit par La Compagnie Du Double

Plus d’infos sur le site Les Plateaux Sauvages.

PDF - 587.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Théâtre

Chalon dans la quoi ?

Rétrospective du festival Chalon dans la rue 2023. Réflexion sur la gestion du festival, les présences policières, la reprise de nos espaces : la rue !

« Plus de paillettes, moins de traumas »

Princess Békille nous invite le 22 février à l’espace d’activités de Tanneries pour partager avec nous « son récit de vie qui commence comme un conte de fée au pays de l’Etat Providence ».

Articles de la même thématique : Droit des étrangers